Détectez la présence de radon dans votre maison !

04/10/15 à 06:53 - Mise à jour à 06:53

Depuis le 1er octobre, une campagne de sensibilisation sur les dangers du radon est menée auprès de la population pour l'inciter à déceler la présence de ce gaz dans son habitation. Durant cette action, un détecteur peut être acheté à moindre coût sur le site de la campagne.

Détectez la présence de radon dans votre maison !

Le radon est un gaz radiocatif, invisible et inodore, formé par la décroissance de l'uranium présent dans le sol et les roches. Il est à l'origine, chaque année, de près de 500 cancers du poumon en Belgique. Le radon est considéré comme la substance cancérogène la plus dangereuse présente dans les maisons. Il pénètre dans les poumons en même temps que l'air respiré. Il irradie ensuite les tissus, endommageant ainsi les poumons. Le risque de développer ensuite un cancer dépend du taux de radon présent dans l'habitation et du temps passé à l'intérieur. Les fumeurs sont les plus exposés à développer ce type de cancer, puisque les effets nocifs du tabac combinés à ceux du radon augmentent considérablement le risque.

20? au lieu de 30?

Grâce à l' " action radon ", menée par l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN), vous êtes invité à vous procurer un détecteur de radon au prix de 20? au lieu de 30?. L'objectif est de mesurer son taux dans votre intérieur et à entreprendre d'éventuelles démarches en cas de taux trop élevés. Une aide à la remédiation est comprise dans le prix d'achat du test. Cette campagne se termine le 31 janvier prochain, ou après épuisement des stocks.

Des solutions existent

En Belgique, ce gaz se retrouve dans le sous-sol en quantités variables selon les caractéristiques géologiques. Mais depuis l'année dernière, la campagne ne vise plus seulement les régions à risque, situées dans le sud du pays, mais bien l'entièreté du territoire. Il est ressorti en effet de l'action 2014 que la Flandre et Bruxelles sont loin d'être épargnées par la problématique. Le risque de cancer pulmonaire augmente déjà à partir d'une concentration en radon de 100 Bq/m3. Or, une habitation contrôlée sur dix présentait un taux plus élevé dans ces deux régions. En Belgique, la concentration moyenne est de 53 Bq/m3. Le gaz s'infiltre dans n'importe quel bâtiment depuis le sous-sol par une fissure et les équipements sanitaires. En cas de taux trop élevé, il est conseillé d'aérer davantage sa maison, puisque ce gaz est vite dilué à l'air libre. En fonction des cas, des actions de remédiation peuvent également être envisagées : obturation des voies de passage du radon, aspiration de l'air sous la dalle du bâtiment, etc.

Trois mois de mesure

L'AFCN conseille de mesurer le radon pendant trois mois, entre octobre et mai, dans la pièce où vous passez le plus de temps. Au terme de cette période, vous renvoyez l'appareil pour analyse. La Belgique s'aligne sur une recommandation de l'Union européenne qui fixe à 400 Bq/m3 le niveau à partir duquel il est recommandé d'agir en étanchant les ouvertures de la maison et en améliorant la ventilation. En cas de construction future, des mesures de prévention sont possibles, comme l'installation d'une barrière contre le radon, sous la dalle de l'habitation.

La commande du détecteur dépend de la localité où sera effectué le test. Vous trouverez plus de renseignements pour obtenir cet appareil en vous rendant sur le site www.actionradon.be

Nos partenaires