De nouvelles recommandations nutritionnelles pour les Belges

22/09/16 à 13:05 - Mise à jour à 13:04

Le Conseil supérieur de la santé a rendu publique sa sixième édition des recommandations nutritionnelles à l'intention de la population belge. Ces recommandations fixent l'apport journalier recommandé pour chaque nutriment, ainsi que la quantité maximale à ne pas dépasser.

De nouvelles recommandations nutritionnelles pour les Belges

© Getty Images/iStockphoto

Meilleur encadrement des calories

Les nouvelles recommandations de l'organe d'avis scientifique du SPF Santé publique insistent d'abord sur la nécessité d'un meilleur encadrement des calories pour être plus performant en prévention du surpoids et du diabète. Ainsi, la façon de préciser la quantité d'énergie (calories) à puiser dans l'alimentation est primordiale pour équilibrer les apports et les dépenses. Tout excès énergétique conduit à une prise de poids, ce qui concerne "environ la moitié de la population adulte", selon le CSS. Le conseil a étoffé les catégories d'activités pour arriver au nombre de six (inactif, sédentaire ou faiblement actif, modérément actif, actif, très actif et extrêmement actif), au lieu de trois précédemment.

Nature des graisses

La nouvelle mouture recommande toujours d'éviter une alimentation trop riche en lipides, mais elle s'attache aussi à la nature des graisses: "les acides gras trans industriels sont à éviter le plus possible, alors que d'autres au contraire, comme les oméga-6 et les oméga-3, doivent être fournis en quantités suffisantes, ce qui, pour les oméga-3, n'est pas le cas pour la majorité de la population."

Fibres et glucides complexes

Le CSS conseille ensuite de consommer moins de sucres, mais plus de glucides complexes et fibres. "La consommation excessive de sucres ajoutés aux aliments et boissons est doublement préoccupante, car elle peut favoriser le surpoids, mais aussi réduire la consommation d'aliments riches en vitamines et minéraux", pointe le conseil. Concernant les glucides complexes et fibres, le CSS recommande de s'orienter vers les céréales complètes, les légumineuses, les pommes de terre, les légumes et les fruits.

Moins de sel

Les recommandations du CSS rappellent que l'hypertension artérielle représente un facteur de risque cardiovasculaire majeur, auquel les Belges n'échappent pas. Le conseil préconise ainsi, comme d'autres instances, de ne pas dépasser le seuil des 2 g de sodium, soit 5 g de sel, par jour. "En pratique, cela nécessite une diminution de l'apport actuel en sel d'environ 50 %", selon le CSS.

Halte à la désinformation

Le CSS estime qu'il devient difficile de lutter contre des recommandations qui circulent et qui participent à la désinformation de la société en matière d'alimentation. Ainsi, les experts en alimentation indiquent que les jus sont tout aussi riches en sucre que les sodas. Le magnésium fait également l'objet de fantasme, alors que la population belge qui se nourrit de façon équilibrée n'est pas touchée par une carence en la matière.

Un modèle d'alimentation commun

Ces recommandations seront mises en parallèle avec une étude de l'Institut scientifique de la Santé publique sur les habitudes alimentaires des Belges qui sera rendue publique le 4 octobre prochain. Ensuite, un guide pratique devrait sortir d'ici 2018 où les recommandations seront traduites en conseils alimentaires pratiques. Une première au niveau fédéral. Les chercheurs mettront ainsi au point un modèle d'alimentation commun pour la population belge. "Il faut savoir que ce n'est pas aisé à faire dans un pays où les habitudes culturelles font que les modes de consommation sont différents de Région à Région", indique Jean Nève, membre de l'équipe du CSS à l'origine de l'élaboration des recommandations.

(Belga)

Nos partenaires