Conseils pour un sommeil de bébé à la ménopause

26/01/14 à 08:43 - Mise à jour à 08:43

Les troubles du sommeil sont, hélas, un grand classique de la ménopause. L'équilibre hormonal se trouve modifié, ce qui peut compliquer le sommeil et l'endormissement. Adapter son alimentation permet déjà d'améliorer les choses, mais cela ne suffit pas toujours.

"Dans ce cas, on peut se tourner vers les remèdes naturels", explique Leen Steyaert, consultante en ménopause. "Faites des essais, afin de déterminer ce qui vous convient le mieux et n'ayez pas peur de changer régulièrement d'actif."

La valériane est calmante et apaisante. Attention, chez certaines personnes elle fait l'effet inverse ! Elle peut aussi causer une accoutumance, avec la tentation d'augmenter progressivement les doses. Prudence donc ! Limitez-en l'usage à deux semaines d'affilée.

La passiflore aide les femmes qui ont du mal à dormir pour cause de nervosité, d'angoisses, de migraines... La plante exercice un effet calmant et anti-stress.

L'avoine se trouve e.a. dans le muesli, les biscuits secs à l'avoine et le pain multi-céréales. Elle améliore le sommeil et l'humeur.

Escholtzia californica (pavot de Californie) est un somnifère tout à fait efficace pris sous forme de tisane ou en gouttes. Comptez une trentaine de gouttes à prendre environ une demi-heure avant de vous coucher. Vous trouverez dans le commerce des préparations à base d'Escholtzia, de passiflore, d'avoine et de fleur d'oranger.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos