Comment identifier rapidement la dégénérescence maculaire

08/08/18 à 09:23 - Mise à jour à 09:22

Source: Plusmagazine

Une tache floue ou sombre au centre du champ de vision. C'est la perception visuelle des nombreuses personnes atteintes de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Elle commence souvent lentement, mais une intervention rapide peut vous aider à ne pas perdre la vue.

Comment identifier rapidement la dégénérescence maculaire

© Bayer AG

Cet été, un bus spécial, i-Bus, parcourt le pays pour vous renseigner sur la DMLA. A bord, vous trouverez une exposition éducative sur la maladie et vous pourrez consulter un professionnel de la santé pour obtenir des conseils. Vous pourrez également chausser des lunettes spéciales pour expérimenter et tester par vous-même les symptômes typiques de la maladie. Avec cette initiative, différentes associations de patients, en collaboration avec Bayer, souhaitent sensibiliser les gens à ses implications.

Contours

La DMLA survient principalement chez les personnes de plus de 60 ans et, selon les cas, peut avoir de graves conséquences sur votre vision et votre vie quotidienne. Ce qui est spécifique à cette maladie, c'est que la vision centrale, dont vous avez besoin pour reconnaitre les visages et lire, diminue, alors que vous voyez encore les détails des contours de votre champ de vision. Ce phénomène se produit lentement, de sorte que les détails s'estompent au fur et à mesure, avec le temps. Cela peut prendre un certain temps avant que vous vous en rendiez compte.

Quels sont les signes ?

Les premiers symptômes ne sont pas toujours remarqués immédiatement, notamment parce que l'oeil sain compense la perte de vision. Dans la phase initiale, vous remarquerez que certaines images commencent à se déformer. Les lignes droites, telles que les fenêtres, les portes, les poteaux... commencent à se déformer. Pour tester cela, il y a la grille d'Amsler. C'est un test d'auto surveillance qui, oeil par oeil, permet de mettre en évidence des symptômes potentiellement évocateurs de la maladie. Parmi les autres plaintes récurrentes, on retrouve : la sensibilité à la lumière éblouissante, la diminution des contrastes et des couleurs perçues, une vision nocturne moins bonne et des problèmes dans des activités liées à la précision.

Humide ou sèche

Des facteurs de risques tels que les antécédents familiaux, l'âge, une mauvaise alimentation et le tabagisme augmentent les chances de développement de la DMLA. Il en existe deux formes, sèche et humide, qui nécessitent un traitement différent. Sous forme sèche, la macula, la zone centrale de la rétine, est progressivement affectée. Une partie de la rétine devient plus fine. A cause de cette usure, vous pourrez voir de manière moins précise, même si l'évolution se produit lentement. Il n'y a pas de traitement précis pour cela, mais des études indiquent que certains compléments alimentaires peuvent aider à stabiliser la vision.

La forme humide est le résultat de la formation de nouveaux vaisseaux sanguins fragiles derrière la rétine. Ceci provoque des saignements et évolue vers une cicatrice maculaire entraînant la perte de la vision centrale, le champ visuel périphérique restant normal. Cette variante est traitée par injections et lasers. Avec un diagnostic rapide, il est souvent possible de récupérer une grande partie de la vue. De plus, vous pouvez aller dans différents centres pour apprendre des techniques pour utiliser au mieux votre vision restante (sur les côtés).

Plus d'infos sur https://bayerbenelux.lpages.co/i-bus-fr/ pour les emplacements de l'i-Bus et sur http://www.braille.be/fr

Traduction et adaptation: Olivia Lepropre

En savoir plus sur:

Nos partenaires