Cécité: début d'un essai clinique avec des cellules souches embryonnaires

17/06/11 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Le premier essai clinique avec des dérivés de cellules souches embryonnaires humaines pour traiter une maladie héréditaire et irréversible de l'oeil a débuté.

Les Etats-Unis ont donné leur feu vert à cet essai clinique. des dérivés de cellules souches embryonnaires humaines, une thérapie prometteuse mais controversée.

Au total, 24 patients participent à l'essai mené dans un institut situé en Californie, indique ACT dans un communiqué. L'essai vise dans un premier temps à s'assurer que le traitement est exempt de dangers, avant d'en évaluer l'efficacité. Il s'agit de traiter la maladie de Stargardt, une affection héréditaire de l'oeil liée à une dégénérescence de la rétine et touchant surtout les enfants de 7 à 12 ans, et la dégénérescence maculaire, affection qui touche les personnes de plus de 60 ans.

Les cellules souches embryonnaires sont les seules cellules ayant la capacité de se multiplier sans limite : un énorme potentiel pour traiter nombre de maladies incurables. Mais la recherche et l'utilisation de ces cellules est controversée car prélevées sur l'embryon humain et entraînant sa destruction.

Nos partenaires