Cancer du sein: une clinique du CHU Saint-Pierre reçoit la certification européenne

12/01/17 à 11:16 - Mise à jour à 11:20

Source: Communiqué

Pour la deuxième fois consécutive, la clinique du sein ISALA du CHU Saint-Pierre (Bruxelles) a reçu la certification européenne pour le cancer du sein. Cette reconnaissance montre que les soins répondent aux critères de qualité les plus exigeants.

Cancer du sein: une clinique du CHU Saint-Pierre reçoit la certification européenne

© Getty Images/iStockphoto

La clinique du sein ISALA du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Saint-Pierre à Bruxelles vient de recevoir la certification européenne pour la deuxième année de suite, annonce le CHU dans un communiqué. C'est la seule clinique du sein spécialisée à Bruxelles et en Wallonie. Elle est également une des cinq Belgique à être titulaire de cet agrément en Belgique. "Cette reconnaissance européenne valorise sans conteste la qualité non seulement technique mais aussi humaine du travail de près de 40 collaborateurs dans un souci constant d'amélioration ", réagit le Dr Fabienne Liebens, chef de la clinique du sein ISALA. "La procédure future prévoit une vérification de la qualité des soins sur base annuelle pour maintenir la certification."

Cette certification signifie que la clinique répond aux critères de qualité stricts de l'European Society of Mastology (EUSOMA), qui en analyse tous les aspects: nombre de patientes, nombre et type d'interventions chirurgicales, diagnostic, traitement, suivi et réadaptation des patients, compétences du personnel, assistance psychosociale, infrastructure, etc.

Les normes européennes sont plus strictes que les belges. Chez nous, les chirurgiens sont tenus de pratiquer nettement moins de chirurgies mammaires (30 contre 50 en Europe). " En Belgique, de nombreuses patientes sont dès lors opérées par un chirurgien qui pratique nettement moins d'interventions mammaires, parfois même aussi peu que cinq par an, ce qui est pour le moins interpellant. Il y a de grandes disparités en termes de qualité en Belgique. Dans une même ville, les femmes n'ont pas toutes les mêmes chances de survie", indique Birgit Carly, chirurgienne-sénologue à la clinique du sein ISALA.

Le mot d'ordre : une approche thérapeutique multidisciplinaire En effet, selon plusieurs études , les patientes traitées dans un centre interdisciplinaire ont 20 % de chances de survie en plus. Elles sont pour moitié moins exposées aux risques d'une chirurgie inadéquate, neuf fois plus susceptibles de bénéficier d'une chirurgie axillaire correcte et 57 % moins à risque d'une récidive locale.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos