Cancer: découverte de chercheurs belges à propos de la dynamique des cellules souches

11/07/16 à 09:15 - Mise à jour à 09:14

La revue Nature publie une étude réalisée par des chercheurs de l'ULB de l'équipe du professeur Cédric Blanpain en collaboration avec des scientifiques de l'université de Cambridge et qui fournit d'importantes avancées dans la compréhension des changements de dynamique cellulaire qui mènent à la formation des cancers.

Cancer: découverte de chercheurs belges à propos de la dynamique des cellules souches

© Reuters

Dans cette étude, les chercheurs ont défini la dynamique clonale qui mène à l'initiation du cancer de la peau en utilisant comme modèle le carcinome basocellulaire, le cancer le plus fréquent chez l'humain. Ils ont découvert que seules les cellules souches et non les cellules progénitrices (cellule proliférative ayant la capacité de donner naissance à un autre type cellulaire) étaient capables d'initier des tumeurs lors de l'activation d'un oncogène (gène dont l'expression favorise la survenue d'un cancer).

En outre, les chercheurs ont développé un modèle mathématique qui définit pour la première fois, à l'échelle d'une seule cellule, la dynamique quantitative de l'initiation tumorale depuis l'activation de l'oncogène jusqu'au développement de tumeurs invasives.

Les données démontrent que cibler les cellules souches est requis pour la formation de tumeurs. (Belga)

Nos partenaires