C'est en Afrique que l'on mange le plus sainement

03/03/15 à 11:27 - Mise à jour à 11:27

L'université de Cambridge (Grande-Bretagne) a réalisé une étude internationale pour déterminer les pays où l'on mange le plus équilibré. Le Tchad, la Sierra Leone et le Mali occupent les trois premières places du classement. D'ailleurs, neuf pays d'Afrique sur dix y sont présents.

C'est en Afrique que l'on mange le plus sainement

Selon cette étude, réalisée sous la direction du Dr Fumiaki Imamura et publiée dans la revue scientifique The Lancet Global Health, les Arméniens semblent avoir les habitudes alimentaires les plus mauvaises. Sans surprise, les pays occidentaux et du Nord figurent parmi les mauvais élèves. Les scientifiques pointent notamment les mauvaises habitudes alimentaires, particulièrement néfastes pour la santé. La Belgique, ainsi que la Hongrie, sont notamment épinglées pour leur importante consommation de junk food (malbouffe).

Des prévisions alarmantes

Pour mener à bien cette étude, réalisée entre 1990 et 2010, les chercheurs ont analysé les habitudes alimentaires de 4,5 milliards de personnes, vivant dans 187 pays. Trois régimes alimentaires ont ainsi été déterminés: un premier composé d'aliments sains (fruits, légumes, pois, noix, céréales, lait, acides gras poluinsaturés, poissons, omégas 3 et fibres). Dans le deuxième régime était compris des aliments malsains (viande rouge crue, viande cuite, sodas, graisses saturées, huiles végétales, cholestérol, sodium). Le troisième régime était un mélange des deux premiers régimes. Parmi les dix pays qui mangent le plus sainement, les pays africains sont en tête: Tchad, Sierra Leone, mali, Gambie, Ouganda, Ghana, Côte d'Ivoire, sénégal, Israël, Somalie. En revanche, les pays qui consomment le plus de produits malsains sont principalement situés en Europe: Arménie, Hongrie, Belgique, République tchèque, Kazakhstan, Bélarus, Argentine, Turkménistan, Mongolie, Slovaquie.

"Nos prévisions indiquent que, d'ici 2020, les pathologies liées à une mauvaise alimentation et au surpoids vont augmenter de manière exponentielle, de l'ordre de 75 %", estime le Dr Fumiaki Imamura qui affirme toutefois que la population mondiale mange de plus en plus de fruits et de légumes.

Nos partenaires