Bye-bye cigarette, bonjour teint frais !

17/03/11 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Vous arrêtez de fumer ? Bonne idée... aussi pour votre peau ! Mieux oxygénée, elle retrouvera son velouté et sa luminosité.

En Anglais, on parle de " smoker's face ", ou visage de fumeur. Derrière cette expression plutôt abrupte se cache un ensemble de signes qui permettent de reconnaître un fumeur de longue date au premier coup d'£il : le teint manque d'éclat, les traits du visage ont tendance à s'affaisser, la peau est plus épaisse, les rides plus marquées...

" On remarque notamment des ridules autour de la bouche, ainsi qu'au niveau du coin externe de l'£il, et des rides profondes au niveau de la joue, souligne le Dr Evelyne Berlingin, chef du service de dermatologie au CHU Ambroise Paré, à Mons. Le fumeur a également le teint terne, la peau grisâtre. "

De multiples impacts

Les deux principaux ennemis de la peau sont l'exposition au soleil et le tabac. " Ce dernier accentue les dégâts induits par les rayons ultraviolets sur les zones découvertes que sont essentiellement le visage, les mains, et le décolleté ", explique le Dr Berlingin.

Fumer entraîne en effet une moins bonne vascularisation. " On note une vasoconstriction, une augmentation de l'adhésivité plaquettaire, et le transport d'oxygène aux tissus est moins important, d'où le teint terne de la peau. Le tabagisme joue aussi un rôle considérable dans la survenue d'artériopathies (maladies des artères). "

On constate aussi, chez les fumeurs, une modification du renouvellement cellulaire. " La peau bénéficie d'un remodelage continu, rappelle le Dr Berlingin. Mais le tabac entraîne une production d'enzymes qui dégradent les fibres élastiques de la peau. L'équilibre entre les enzymes qui dégradent ces fibres et celles qui, au contraire, favorisent le renouvellement de la peau est donc modifié, et elle perd de son élasticité. "

Ces altérations varient bien sûr d'une personne à l'autre, mais on constate qu'elles sont habituellement plus marquées chez les femmes que chez les hommes. " Sans doute du fait de l'activité anti-£strogénique de la nicotine.

Autre conséquence de la vasoconstriction liée au tabac, on remarque que la peau cicatrise plus lentement. Au point que certains chirurgiens plasticiens refusent d'opérer des patients fumeurs, car ils savent qu'ils auront de moins bons résultats cliniques et feront courir à ces patients des risques accrus de nécrose de lambeaux et de greffes. "

Par ailleurs, le tabac favorise d'autres maladies dermatologiques, notamment les pathologies cutanées liées à l'activité de la glande sébacée, surtout chez l'homme. " On déplore ainsi l'apparition de kystes épidermiques près de l'oreille, ainsi qu'une aggravation de l'acné classique, par exemple.

Enfin, l'intoxication tabagique favorise l'apparition de cancers cutanéo-muqueux, notamment chez les fumeurs de pipe. De petites lésions de type carcinomes épidermoïdes sont susceptibles d'apparaître au niveau de la lèvre inférieure, le plus souvent sur des zones précancéreuses appelées kératoses. Ici aussi, l'action carcinogénique du tabac s'associe aux effets du soleil. " Dans 5 à 20 % des cas, les kératoses vont dégénérer sur une dizaine d'années. "

Cheveux et ongles aussi

Du point de vue du dermatologue, évoquer le lien entre tabac et peau ne peut se faire sans parler des effets du tabac sur les phanères (cheveux et ongles), également concernés par la diminution de la vascularisation, avec pour conséquence une moins bonne irrigation des racines des cheveux et des ongles. " Les fumeurs le savent, leurs cheveux sont cassants, ternes, et peuvent même devenir gris prématurément, rappelle le Dr Berlingin. C'est un argument auquel pas mal de fumeuses sont sensibles... Quant aux ongles, ils sont jaunis par la nicotine. Les muqueuses ne sont pas épargnées non plus : langue noire, gingivite et parodontite sont le lot des fumeurs au long cours. "

Et si on arrête ?

"A l'heure où la plupart d'entre nous cherchent l'élixir de jouvence dans les produits anti-rides, les comblements, le botox, ou les compléments alimentaires, rappelons que mettre une crème écran total et arrêter de fumer sont les deux armes incontournables de la lutte contre le vieillissement, souligne le Dr Berlingin. Et surtout, quel que soit l'âge, il est toujours temps d'arrêter... L'arrêt du tabac permet de retrouver une meilleure vascularisation de la peau, qui est donc mieux oxygénée, plus rose. On a le teint plus frais. "

La bonne nouvelle ? Ces effets positifs apparaissent rapidement après avoir tourné le dos au tabac : beaucoup de fumeurs constatent, dès les premières semaines de sevrage, un teint plus clair, une peau visiblement plus nette. De quoi encourager les irréductibles...

" Mais soyons réaliste : les rides profondes déjà présentes ne partiront pas, ce n'est pas un phénomène totalement réversible. " N'oublions pas que la fumée de cigarette contient près de 4.000 composés chimiques : que ce soit pour retrouver un teint de pêche, pour redonner de la vigueur à ses cheveux, ou pour mettre un terme aux effets néfastes du tabac sur la santé générale, on a toutes les raisons de faire une croix sur le tabac !

Nos partenaires