Bronzer intelligemment

28/07/15 à 17:00 - Mise à jour à 17:00

On ne le répétera jamais assez: s'exposer au soleil sans aucune protection accroît considérablement le risque de cancer de la peau. Mais le soleil sensibilise également votre organisme à d'autres infections, comme la cataracte.

Bronzer intelligemment

La lumière du soleil exerce une influence bénéfique sur l'humeur, la santé et sur l'apparence. Mais un teint hâlé peut avoir des conséquences néfastes pour la santé. Voici comment armer votre peau pour rayonner tout au long de l'été.

Protection

Les jours suivant votre exposition au soleil, vous êtes davantage susceptibles de déclarer un bouton de fièvre ou un coup de chaleur. A long terme, vous risquez de développer une pathologie oculaire ou un cancer de la peau. Il est donc indispensable de protéger correctement sa peau et ses yeux avant de faire la crêpe!

Le soleil dope la synthèse de la vitamine D, a un effet antidépresseur et donne un joli hâle. En revanche, il est aussi à l'origine du vieillissement de l'épiderme et des taches brunes. Le soleil brille toujours aussi fort. L'intensité des rayons qui nous parviennent est fonction de plusieurs facteurs, dont l'époque de l'année, le moment de la journée, l'altitude à laquelle nous nous trouvons, la localisation sur terre, la couverture nuageuse et la réverbération. Pour être tout à fait complet, nous devons ajouter que le rayonnement du soleil se fait à partir de différents rayons qui ont tous leurs spécificités. Ces propriétés sont liées à la longueur d'onde du rayon. Plus la longueur d'onde est courte, plus le rayon sera chargé en énergie. Le rayonnement qui arrive jusqu'à la Terre est composé d'environ 50 % de rayons infrarouges, 45 % de lumière visible, 4,5 % de rayons ultraviolets A (UVA) et 0,5 % de rayons ultraviolets B (UVB).

Le capital solaire

Dans le jargon médical, les mécanismes naturels de défense d'une personne contre le soleil est appelée capital solaire. Ce capital solaire varie d'une personne à l'autre. Nous devons donc y puiser avec parcimonie, en réduisant les séances de bronzage et en recourant à des outils physiques de protection tels que produits solaires et vêtements adaptés, un parasol... Des recherches ont par ailleurs démontré que les coups de soleil subis pendant l'enfance avaient une incidence bien plus grave encore !

Le type de peau

Parmi la population blanche on distingue quatre types de peau.

  • Le type 1 regroupe les blonds ou roux à peau laiteuse. Ces personnes ne peuvent rester plus de 5 à 10 min. au soleil sans protection. Elles auront vite un coup de soleil et ne bronzeront jamais.
  • Le type 2 peut demeurer 10 à 20 min. au soleil sans protection particulière. Ces personnes bruniront bien parfois, mais toujours après avoir rougi.
  • Le type 3 a les cheveux blonds foncés et let eint légèrement hâlé, il doit se méfier des coups de soleil mais il brunit toujours. Il peut passer 15 à 20 minutes au soleil sans protection.
  • Le type 4, enfin, est le méditerranéen aux cheveux et à la peau foncés qui brunit très facilement.

Il existe sur le marché une vaste gamme de produits solaires aux indices de protection les plus variés. Optez pour une protection adaptée selon votre type de peau. Choisissez aussi un produit qui protège tant des UVA que des UVB.

Les indices de protection

L'Union européenne a mis de l'ordre dans les indices de protection (SPF pour Sun Protection Factor ou IP pour Indice de protection).

  • protection faible = IP 6, 8, 10
  • protection moyenne = 15, 20, 25
  • protection haute = 30, 40, 50
  • protection très haute = 50+.

Le rapport idéal UVB/UVA est de 3 à 1, par exemple une crème UVB30/UVA10. Une haute protection vous met à l'abri plus longtemps, même si l'on recommande de renouveler l'application toutes les 2 h et après la baignade (soins waterproof compris !).

Bon à savoir

  • Les indices de protection sont calculés sur base d'une application plus que généreuse de produit par cm2 de peau. Mettez-en donc suffisamment. Vous pouvez aussi préparer votre peau en prenant des gélules solaires.
  • Les produits solaires se conservent mal, d'autant qu'ils sont souvent exposés à la chaleur. Ne réutilisez jamais un tube d'une année sur l'autre et préférez les flacons pompes.

Nos partenaires