Bientôt de nouvelles substances dans les cigarettes ?

14/07/11 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Alors que l'OMS appelle à utiliser les mises en garde sanitaires sur les paquets de tabac, le SPF Santé publique a confirmé avoir reçu dans le courant du mois d'avril une demande de la part d'un producteur de tabac propriétaire de plusieurs marques de cigarettes.

Cette firme de tabac demande l'autorisation pour introduire 3 nouvelles substances dans les cigarettes, l'E133, E418 et le MCT. La première substance (E133) serait un colorant bleu visant simplement à produire de la fumée bleue. La deuxième (E418) serait un réducteur d'âcreté et le troisième (le MCT), peut être utilisé pour soigner les épilepsies mais sert également de coupe-faim. L'organisation de défense des consommateurs, le Crioc, voit dans cette demande, une volonté d'attirer davantage les jeunes. D'autant que ces 3 substances sont hallal et casher, ce qui permettrait de ne pas exclure certains segments de la population.

Ces trois produits sont relativement inoffensifs, précise le Crioc, mais risquent de renforcer la consommation auprès des jeunes. Et plus on commence à fumer jeune, plus longtemps on fumera, ajoute l'organisation.

La demande a été transmise fin mai au Conseil supérieur de la Santé, qui dispose de trois mois pour rendre son avis à la ministre.

La ministre de la Santé, Laurette Onkelinx a, par ailleurs, déjà laissé entendre, suite à plusieurs questions parlementaires, qu'elle avait l'intention de ne pas accepter cette demande.

Le tabagisme dans le monde

Cette année, l'épidémie de tabagisme tuera près de 6 millions de personnes, parmi lesquelles plus de 5 millions seront des consommateurs ou des anciens consommateurs de produits du tabac avec ou sans fumée et plus de 600 000 seront des non-fumeurs qui ont été exposés à la fumée du tabac, annonce l'OMS.

D'ici 2030, le tabac pourrait tuer 8 millions de personnes par an. Le tabagisme est l'un des facteurs contribuant le plus à l'épidémie de maladies non transmissibles, responsables de 63% des décès, parmi lesquelles on trouve les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux, les cancers et l'emphysème.

Nos partenaires