Bien manger pour résister au froid

07/11/16 à 11:07 - Mise à jour à 11:06

Doit-on adapter son alimentation quand il fait froid ? Voici quelques conseils pour bien vous alimenter en hiver.

Bien manger pour résister au froid

© Getty Images/iStockphoto

On entend dire parfois qu'il faut consommer plus de graisses et de glucides en hiver pour maintenir notre température corporelle. Certains prétendent que nos réserves énergétiques étant stockées sous la forme de graisses, un supplément de matières grasses et de glucides s'avère bénéfique. Faux ! Cela ne s'applique pas à notre mode de vie. Le Belge moyen a, lui, les réserves suffisantes pour franchir l'hiver sans trop de problèmes.

Bouger moins = manger moins

Hiver comme été, nos besoins quotidiens en calories dépendent de trois facteurs : sexe, âge, exercice physique. Les deux premiers échappent à notre contrôle. Par contre, nous pouvons maîtriser le troisième, l'exercice physique. Sur ce terrain, l'hiver nous joue des tours. Nous avons tendance à réduire nos activités sportives, à emprunter plus souvent notre voiture, à cocooner chez nous, etc.

En principe, les femmes qui fournissent peu d'efforts intenses ne doivent pas absorber plus de 2.000 kcal/jour, y compris en hiver, et les hommes 2.300 kcal/ jour. Cela dit, un bon petit-déjeuner est essentiel, par exemple, un bol de céréales accompagné de fruits secs et de lait, car il vous apporte le punch nécessaire pour quitter votre nid douillet et entamer une journée dynamique.

Du chocolat pour la bonne humeur

Bien manger pour résister au froid

© iStockphoto

Les personnes souffrant de dépression saisonnière consomment souvent de grandes doses de glucides en hiver, ce qui leur vaut quelques kilos supplémentaires. Les glucides favoriseraient la libération de sérotonine dans le cerveau et donc influencent les émotions et le comportement. Le chocolat est l'aliment par excellence que l'on consomme par compensation. Le chocolat contient aussi du tryptophane, l'acide aminé indispensable à la production de sérotonine. Par ailleurs, des substances stimulantes présentes dans le chocolat se fixent dans le cerveau aux mêmes endroits que le cannabis. Le phényléthylamine agit un peu à la manière des amphétamines. La caféine, la théobromine et le magnésium présents dans le chocolat auraient également un effet stimulant.

Des vitamines pour renforcer vos défenses

Beaucoup font une cure de vitamines en hiver. Or, la quantité de vitamines, minéraux et autres nutriments dont notre corps a besoin, est la même, été comme hiver. Une personne dont l'alimentation est variée et équilibrée, n'a pas besoin a priori de compléments vitaminés.

Bien manger pour résister au froid

© iStockphoto

La vitamine D, produite dans la peau sous l'effet de la clarté du jour, est la seule vitamine qui puisse être qualifiée de saisonnière. La vitamine D étant liposoluble, on la trouve dans des produits comme le beurre, le poisson gras, la viande et le lait entier. Mais il existe aussi une vitamine D d'origine végétale que l'on trouve dans les choux et les oranges. Attention quand même de ne pas forcer sur la supplémentation en vitamines D. Une surdose (plus de 50 microgrammes/jour) peut entraîner une intoxication (nausées, maux de tête...)

La vitamine C, le fer et le zinc sont d'autres vitamines et minéraux importants pour renforcer notre système immunitaire en hiver. La nature est bien faite : les fruits et légumes d'hiver comme les agrumes, kiwis et autres choux sont particulièrement riches en vitamine C. Pour les fumeurs, une dose supplémentaire de vitamine C est recommandée. Le fer se trouve surtout dans la viande rouge, le boudin noir, le foie et le pâté de foie de volaille. Attention : le thé diminue l'assimilation du fer, tandis que la vitamine C la favorise. Les principales sources de zinc sont la viande, le poisson, les crustacés, les céréales et les lentilles.

Les fruits et légumes d'hiver

Certains légumes oubliés, comme le topinambour, le panais, le raifort, le chou frisé et le rutabaga, reviennent à la mode et c'est tant mieux car ils sont riches en vitamines. Autres légumes d'hiver : le céleri-rave, le salsifis, le chicon, le chou vert, le potiron, et les choux de Bruxelles. Ceux-ci sont très riches en vitamine C : ils en contiennent trois fois plus que les agrumes!

Bien manger pour résister au froid

© Getty Images/iStockphoto

Côté fruits, le choix est large. Il y a d'abord les agrumes : oranges, citrons, pamplemousses, mandarines et clémentines. Les pommes et les poires sont présentes toute l'année dans les rayons. Et en hiver on trouve aussi des lychees, sans parler de deux fruits très riches en vitamine C: le kiwi et la goyave. Originales, les airelles sont un autre atout santé.

Des probiotiques pour la flore intestinale

Afin de garder notre système immunitaire en superforme, les probiotiques sont utiles car ils entretiennent notre indispensable flore intestinale, c'est-à-dire les micro-organismes de notre tube digestif, actifs contre les agents pathogènes qui nous menacent.

Des produits laitiers (Yakult, Actimel, Activia,...) renferment des micro-organismes vivants (bifidobactéries et lactobacilles), qui ont une influence positive sur la flore intestinale.

Une petite goutte pour se réchauffer ?

Quand il fait froid, mieux vaut se méfier de l'alcool. Il dilate les vaisseaux sanguins de la peau ce qui accentue la déperdition de chaleur. La sensation de chaleur que procure un grog ou un vin chaud est de très courte durée. Contrairement à certaines affirmations et il ne nous met pas à l'abri d'un refroidissement. Au contraire, l'excès d'alcool diminue les défenses immunitaires.

Bien manger pour résister au froid

© Getty Images/iStockphoto

Pour vous réchauffer, buvez une boisson chaude non alcoolisée : potage, cacao chaud, thé. Enfin, buvez au moins 1,5 à 2 litres d'eau en hiver ! L'air froid extérieur et l'air chaud d'une habitation entraînent rapidement une déshydratation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires