AVC: comment identifier les signes d'alerte

12/09/16 à 14:25 - Mise à jour à 14:25

Source: Plusmagazine

En cas d'accident vasculaire cérébral, il est crucial de réagir sans tarder. Quelques tests simples permettent d'identifier les signes d'alerte !

AVC: comment identifier les signes d'alerte

© Getty Images/iStockphoto

*La bouche. Si un coin de la bouche s'affaisse brutalement, demandez à la personne de montrer les dents ou de rire et vérifiez si sa bouche reste de travers.

*La parole. Si la personne a des difficultés à articuler ou tient des propos incohérents, ne trouve pas ses mots ou semble ne pas comprendre ce qu'on lui dit, demandez-lui de répéter et voyez si elle y arrive.

*Le bras. Si la personne semble perdre brutalement toute force dans un bras ou une jambe, demandez-lui de tendre les bras devant elle. Regardez si un de ses bras semble s'affaisser. Faites le même test en cas de jambe affaiblie.

Les autres symptômes

- Voir brutalement double, perdre la moitié de son champ visuel ou devenir aveugle d'un oeil.

- Ressentir brutalement un fort étourdissement ou des troubles de l'équilibre et/ou de la coordination.

Comment savoir si on fait un AVC ?

Il est souvent plus difficile de reconnaître les signes d'un AVC sur soi, puisqu'on souffre d'une altération ou d'une diminution de la conscience. Soyez vigilant si vous vous mettez à parler de façon incohérente ou si un de vos bras ne répond plus après une courte sieste l'après-midi, par exemple. www.reconnaitreunavc.be

Mini-AVC

Si ces symptômes se produisent pendant un laps de temps réduit (moins de 24h) et disparaissent spontanément, il peut s'agir d'un mini-AVC (ou accident ischémique transitoire). Cela peut être le signe qu'un AVC plus sérieux se prépare. Le risque est maximal dans les heures et les jours qui suivent. Rendez-vous à l'hôpital pour y faire des examens en urgence.

Tous nos remerciements au Dr Dimitri Hemelsoet, neurologue.

En savoir plus sur:

Nos partenaires