Au menu ce soir, c'est orties en gratin!

23/08/15 à 07:29 - Mise à jour à 07:29

Durant l'enfance, elles nous marquent de souvenirs brûlants. Et à l'âge adulte, nous sommes impitoyables : elles doivent disparaître du jardin. Mal-aimées, les orties offrent pourtant des saveurs originales... et peu chères!

Au menu ce soir, c'est orties en gratin!

L'ortie (ou Urtica dioica = grande ortie ou ortie vivace) est une plante bien de chez nous, appartenant à la famille des urticacées. Elle se développe dans les sols frais, humides et riches en éléments nutritifs. Sa couleur vert foncé est reconnaissable, tout comme ses poils urticants ! Elle résiste à de nombreux pesticides et peut atteindre un mètre et demi de hauteur !

Une ortie à tout faire

Jadis très prisée, elle a aujourd'hui disparu des officines alors qu'elle amène des nutriments intéressants : vitamines A, B (B2 et B5), C, fer (autant que les abats), silice, zinc, acide folique, calcium. Avec le risque d'allergies ou d'excès de calories en moins... Avec de tels nutriments, elle est dépurative, favorise les fonctions digestives, traite l'acné, lutte contre les ongles cassants et les chutes de cheveux... L'ortie est aussi un un bon défatigant, idéal à la fin de l'hiver. On lui prête également des vertus aphrodisiaques.

Une saveur de noisette

Elle se cuisine simplement, à la manière des épinards. S'il faut la prélever avec des gants, ses éléments urticants, et notamment l'acide formique contenu dans les poils, disparaissent lorsqu'ils sont très finement hachés ou cuits durant à peine cinq minutes. De grands restaurateurs (le chef français triplement étoilé Marc Veyrat a été l'un des premiers) l'inscrivent à la carte, car elle offre une saveur originale, fine et douce, rappelant la noisette.

Cuisine chic

Prélevez directement l'ortie dans votre jardin ou dans une prairie, en évitant les abords des routes et les zones pulvérisées de pesticides. Période idéale : printemps et été où les jeunes pousses sont les plus goûteuses et tendres. Otez, avec des gants, les feuilles les plus jeunes (extrémités et haut de la plante). Eliminez les tiges et les parties dures. Rincez les orties à l'eau légèrement vinaigrée.
Aux fourneaux, la plante se transforme en jus, tisane, soupe, soufflé, tapenade, etc. et se marie dans les quiches à d'autres légumes tels que les courgettes, carottes, etc. Elle apporte un goût original aux purées, se transforme en gratin avec le fromage. Et reste un ingrédient vite cuit, plein de saveur et peu onéreux !

Quelques recettes

Soupe aux orties : 500 g d'orties lavées dans une casserole avec 1 l d'eau, 1 cube de bouillon de légumes, épices (sel, poivre, herbes de Provence, cumin...), une pomme de terre ou une courgette en dés. Après 15-20 minutes, le potage est prêt. Servez avec une pointe de crème fraîche.
Omelette aux herbes : battez 4 à 5 oeufs et intégrez-y 200 g d'orties lavées et coupées ou hachées, ajoutez 50 g de fromage râpé, 2 échalotes, sel, poivre. Cuire dans une poêle anti-adhésive.
Tartinade verte : mélangez environ 100 g de pousses d'orties à un fromage de chèvre frais, un peu d'huile d'olive, du poivre, de l'ail, du jus de citron. Passez le tout au mixer. Utilisez sur des pâtes, des tartines, etc...
Pistou épicé : Mixez 100 g de feuilles d'orties lavées et égouttées avec 25 g de pignons de pin, 50 g de fromage sec (type Parmesan), 3 gousses d'ail et 10 cl d'huile d'olive. Ajoutez cette dernière jusqu'à l'obtention d'une pâte fluide. Assaisonnez avec sel, poivre et jus de citron.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos