Adieu, carte SIS !

04/10/13 à 10:43 - Mise à jour à 10:43

A partir du 1er janvier 2014, plus aucune nouvelle carte SIS ne sera délivrée : désormais, vos données d'assurabilité seront directement disponibles via votre carte d'identité électronique.

Adieu, carte SIS !

Le 1er janvier prochain, il sera inutile de commander une nouvelle carte SIS en cas de vol, de perte, de détérioration ou d'arrivée à date d'expiration. Après 15 ans de bons et loyaux services, la carte grise et jaune ne sera plus délivrée et disparaîtra petit à petit de la circulation, pour être remplacée par la carte d'identité électronique (eID). Celle-ci suffira désormais pour identifier vos données d'affiliation à une mutualité - les "données d'assurabilité" - et permettre le remboursement de vos médicaments à la pharmacie ou de vos soins hospitaliers.

Par rapport à la carte SIS, " la carte d'identité électronique présente un premier avantage, a expliqué lors d'une conférence de presse Laurette Onkelinx, ministre fédérale de la santé. Elle est hautement sécurisée et permet d'identifier de manière certaine son détenteur via la photo. " Le nouveau système permettra aussi la mise à jour automatique des données d'assurabilité : il ne sera donc plus nécessaire de renvoyer sa carte à la mutuelle en cas de changement de statut.

Autre avantage : cela fera toujours une carte de moins dans le portefeuille ! Et comme chaque Belge doit théoriquement toujours porter sa carte d'identité sur lui...

Rien à faire

Concrètement, le passage de la carte SIS à la carte d'identité se fera automatiquement dès le 1er janvier, ne nécessitant aucune démarche de votre part. Même si l'ensemble des pharmacies et des hôpitaux seront théoriquement capables d'utiliser (ou utilisent déjà) le nouveau système à cette date, il est toutefois conseillé de conserver sa carte SIS jusque fin 2015, " le temps que tous les prestataires de soins disposent de l'accès aux données ".

Dernier détail, mais non des moindres : vos données d'assurabilité ne seront pas stockées directement sur la carte d'identité. Elles ne seront donc pas accessibles aux employés communaux, policiers ou autres médecins du travail disposant d'un lecteur de carte : seuls les prestataires de soins, dûment identifiés et autorisés, pourront y accéder.

Nos partenaires