Abcès et soucis dentaires : les soigner

17/01/08 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Il faut s'installer régulièrement dans le fauteuil du dentiste. Aussi parce notre santé générale en dépend.

Table des matières:

L'abcès se forme au coeur de la dent, lorsque les bactéries présentes dans la flore buccale prolifèrent tellement qu'elles entraînent une infection.

Pour soigner un abcès, le dentiste commence par le drainer en pratiquant une incision dans la lésion. Ce geste soulage déjà la douleur, en libérant le pus sous pression. Si l'abcès s'accompagne d'autres symptômes ou touche plusieurs dents, une prescription d'antibiotiques et/ou d'anti-inflammatoires est également prévue.

Pourquoi moi ?

Lorsqu'une carie n'est pas traitée, l'infection atteint la pulpe, soit le nerf et le vaisseau sanguin situés dans la dent. Une carie se manifeste via une sensibilité lors de l'absorption de boissons ou d'aliments froids et/ou sucrés. C'est dès ce stade qu'un rendez-vous chez le praticien devrait être programmé. Plus l'intervention est précoce, moins la dent sera fragilisée. En revanche, une dent qui réagit à la chaleur et/ou à la pression, signe déjà la présence de bactéries dans la pulpe. Sans soins, cette infection progresse dans la racine, gagne l'os et génère une infection chronique ou aiguë...

Retour à la table des matières

De la bouche au coeur

Non ou mal traitée, l'infection se propage dans l'organisme. Lorsque la muqueuse buccal héberge une infection, les bactéries se multiplient et finissent par rejoindre la circulation sanguine. Elles agressent alors les sites où les défenses immunitaires sont diminuées : valvules cardiaques déjà blessées, articulations fragilisées, épiderme sensibilisé... Le premier système touché est le plus proche des dents. Surgissent : affections gastriques ou intestinales, sinusites, migraines, otites, conjonctivites. Leur origine est généralement une atteinte de la première molaire ou de la deuxième prémolaire supérieure.

Retour à la table des matières

La prévention

Si vous présentez régulièrement ces pathologies qui récidivent dès la fin du traitement, suspectez un problème dentaire. La parade ? Un contrôle annuel chez le dentiste.

Au quotidien, le brossage des dents et le passage du fil dentaire sont l'unique solution pour déloger la plaque bactérienne. Attention, certains signes infectieux sont cachés par le tabac : la gencive et la mâchoire semblent en bonne santé mais ne le sont pas... Les accros à la nicotine n'ont pas toujours le réflexe de consulter.

Retour à la table des matières

Davantage d'abcès pendant les fêtes ?

Les dentistes interrogés avouent ne pas posséder de statistiques sur le sujet. La multiplication de repas et de grignotages engendre quelquefois davantage de soucis : la salive ne remplit son rôle que lorsque les dents ne sont pas constamment agressées par l'apport de nourriture ou de boissons (autre que l'eau). Elle dissout les hydrates de carbone, reminéralise les lésions débutantes, dispose d'un pouvoir tampon, neutralise les acides produits par les bactéries buccales, responsables d'infections. Sauf si elle est dépassée par un afflux ininterrompu de nourriture.

Retour à la table des matières

Petit guide des urgences dentaires

De bons réflexes en attendant la visite chez le dentiste.

  • Un saignement important. Penchez la tête vers le côté blessé, afin de faciliter l'écoulement du sang vers l'extérieur. Constituez un tampon (avec une compresse roulée, un linge propre) et placez-le contre la zone atteinte, mordez vigoureusement pendant dix minutes. Si l'hémorragie persiste, rendez-vous aux urgences.
  • Une chute sur la dent. Sur le moment : pas grand-chose à faireEnviron 24 à 48 heures après le choc, la dent risque de devenir grise (ce qui indique une nécrose des tissus) ou de présenter une tache rouge (bulle de sang). Le dentiste propose un suivi régulier afin de prévenir inflammations et complications. Avant de suggérer une technique esthétique destinée à rendre sa blancheur d'origine à la dent.
  • Une dent brisée. Afin de la protéger (elle s'altère à l'air ambiant), conservez-la dans du sérum physiologique. Si vous n'en avez pas sous la main, gardez-la dent bien précieusement... en bouche ! Puis, allez chez le spécialiste. Vous devez réagir vite (endéans les cinq heures) sinon la dent ne pourra plus être sauvée. Impossible de la retrouver ? La pose d'un implant est envisagée.
  • Une dent partiellement cassée. Si juste un morceau est parti, inutile de le rechercher, les collages étant inefficaces. N'essayez pas non plus d'employer une colle forte du commerce, au risque d'altérer l'émail.

Un bridge ou une couronne tombent. Ne restez pas trop longtemps sans consulter. Les dents voisines vont prendre la place du bridge, lequel sera plus compliqué à replacer. En attendant, conservez la prothèse dans un linge propre

Retour à la table des matières

Nos partenaires