5 astuces pour éviter les trous de mémoire

20/08/15 à 08:33 - Mise à jour à 08:33

" Avec l'âge, j'oublie tout! " Histoire de ne pas ressortir cette phrase vingt fois par jours, voici quelques petites astuces pour éviter - ou plutôt contourner - les trous de mémoire !

5 astuces pour éviter les trous de mémoire

On pense souvent que la mémoire a tendance à diminuer avec l'âge. C'est pourtant loin d'être une fatalité... Sauf en cas de démence sénile, ce n'est d'ailleurs généralement même pas la mémoire elle-même qui est en cause en cas de " trous", mais plutôt des problèmes de confusion et d'attention.

Heureusement, il existe plusieurs petits " trucs " pour éviter les trous de mémoire au quotidien :

Une mémoire, ça s'entretient

Plus qu'une astuce, c'est une évidence : pour qu'elle soit efficace, votre mémoire a besoin d'être sollicitée et entraînée, comme un muscle. Reste que tout le monde n'a pas nécessairement envie de passer ses après-midi à étudier pour maintenir sa mémoire au top. Si la motivation n'est pas au rendez-vous, la mémorisation risque d'ailleurs d'être très mauvaise. Le mieux est donc d'entretenir sa mémoire sans avoir l'impression de se prendre la tête, via le jeu, seul (mots croisés, quizz en ligne...) ou à plusieurs (jeux de stratégie, de logique ou de questions/réponses...).

La multimodalité, ou l'art de multiplier les portes d'entrées

Vous tenez absolument à mémoriser une information importante ? Essayez de la fixer en combinant mémoire visuelle, olfactive, auditive, etc. Si, un matin, vous rendez compte que vous devez acheter du pain après le travail, dites-le à haute voix, notez-le (même si vous n'emmenez pas le papier avec vous : parfois, le simple fait d'écrire suffit), fermez les yeux un instant et imaginez l'odeur, le goût et la texture du pain.

De même, si vous rangez un objet à un endroit, essayez de mémoriser l'environnement de cet objet : par quoi est-il entouré, quelle est l'odeur de l'armoire où il se trouve, dans quelle position suis-je pour y accéder (accroupi, debout sur une escabelle, etc.)... De quoi créer des chemins alternatifs pour retrouver l'information bien cachée au fond de votre mémoire !

Les jeux de mots, très utiles

Pour vous souvenir d'un nom, tentez de créer des passerelles mnémotechniques : associez ce nom à d'autres pour créer de petites phrases cocasses ou des jeux de mots, trouvez des adjectifs qui riment avec le nom. Vous pouvez aussi parodier une chanson que vous avez régulièrement en tête en y introduisant le mot à retenir.

Pour les mots de passe sur ordinateur, qui désormais nécessitent souvent une majuscule, un chiffre et un signe de ponctuation, n'hésitez pas à opter pour une phrase sensée plutôt que pour un mot de passe abstrait. Un exemple ? Pourquoi pas " CeciestmonmotdepassepourWindows7! ", afin d'accéder à votre session Windows ? N'hésitez pas à opter pour des phrases plus personnelles ; évitez par contre de recopier une citation trop connue, qui facilite le piratage.

Prenez le temps de chercher l'info

Plutôt que de mettre votre maison sens dessus-dessous pour retrouver vos clés, prenez le temps de fouiller votre mémoire. Asseyez-vous calmement, fermez les yeux : quel est le dernier moment où vous vous rappeler d'avoir eu vos clés en main ? Vers où vous êtes-vous dirigé par la suite ? Imaginez la scène sous un autre angle, comme si vous en étiez un spectateur au cinéma : cela permet parfois aux informations de ressurgir.

Le pense-bête : pas trop souvent

Il peut être tentant de tout noter dans un agenda ou de couvrir le frigo de Post-its, mais cette technique est souvent contreproductive, puisque votre esprit sait qu'il ne doit pas mémoriser les informations. Limitez les pense-bêtes aux informations capitales, celles que vous ne pouvez absolument pas oublier ! (rendez-vous chez le médecin, etc.)

Nos partenaires