20 astuces pour recharger ses batteries en hiver

26/12/16 à 10:35 - Mise à jour à 10:32

Le manque de lumière vous sape le moral ? Vous n'en pouvez plus des températures qui jouent au yoyo ? Vous avez une petite mine et c'est bien normal en cette période de l'année. Découvrez nos conseils pour retrouver votre tonus et passer le cap de l'hiver !

20 astuces pour recharger ses batteries en hiver

© Getty Images/iStockphoto

1. Bougez ... sans en faire trop

Pour faire le plein d'énergie, il faut se dépenser. Si vous consacrez chaque jour 20 minutes minimum à vous activer, vous verrez rapidement votre vitalité grimper en flèche. Inutile pour autant de parcourir un semi-marathon qui vous mettrait sur les rotules. L'endurance, cela se travaille progressivement. Préférez une grande balade quotidienne pour promener le chien, des tours à vélo ou encore des cours de danse... Ce ne sont pas les activités plaisantes qui manquent.

2. Recherchez la lumière du jour

Lorsque l'hiver sévit, avec ses jours gris et son vent froid, l'envie est grande de se calfeutrer chez soi. Mais souvenez-vous que votre corps a besoin de la lumière du jour pour faire le plein de vitamine D, indispensable à la solidité des os et pour éviter la dépression hivernale. La lumière du jour est également nécessaire pour éviter que votre horloge biologique ne se détraque. Elle régule la production de mélatonine, une hormone déterminant les cycles de sommeil. Habillez-vous chaudement et marchez minimum une bonne demi-heure chaque jour, au grand air.

Si vous ne pouvez vraiment pas sortir, il vous reste la luminothérapie, soit des séances quotidiennes de 30 minutes à la lumière d'une lampe spéciale d'une intensité de 10.000 lux. Pas d'inquiétude, ces lampes n'ont rien à voir avec les bancs solaires et les halogènes. Vous les trouverez en vente dans les magasins d'électricité.

3. Respirez profondément

Dans notre course quotidienne, nous nous contentons d'une petite respiration superficielle. Résultat : nous ne remplissons d'air frais et renouvelé qu'une partie de nos poumons. La partie inférieure manque de ventilation et notre tonus global s'en ressent. Il est essentiel de (ré)apprendre à respirer profondément, lentement, par le ventre. C'est aussi très relaxant. Voici un exercice à accomplir de préférence couché sur le dos. Posez une main sur votre ventre et gonflez-le autant que possible. Ensuite, attendez quelques secondes avant d'expirer.

4. Occupez-vous en vous amusant

Il n'est bien sûr pas question de s'activer non stop tout au long de la journée, mais plutôt d'éviter de se rouiller. Car ceux qui se contentent de rester assis en attendant que l'énergie leur revienne comme par magie risquent de patienter encore longtemps... Optez donc résolument pour une activité amusante, délassante et stimulante.

5. Variez vos activités

Vous avez une tâche particulière à achever dans un délai précis ? Pour plus d'efficacité, sachez varier et alterner vos activités. Si vous avez passé des heures à déchiffrer des documents compliqués, prenez le temps de vous changer les idées pour y revenir la tête fraîche. Votre repassage n'en finit pas ? Posez le fer un moment et passez à autre chose. Vous reprendrez votre première activité avec plus d'enthousiasme et plus d'efficacité.

6. Disparaissez (parfois) de la surface de la terre

L'évolution des moyens de communication modernes nous rendent hélas de plus en plus joignables et ce, à tout moment. Sachez éviter ce piège. Osez brancher de temps en temps votre répondeur, éteindre votre GSM et vous couper de tout (et de tous), histoire de vous retrouver dans le calme et la sérénité.

7. Prenez du temps pour vous

A trop se placer au second plan, à trop faire passer les autres avant soi, on se trouve vidé de toute énergie pour l'essentiel. Il est donc important de se chouchouter de temps en temps. Comment ? En s'installant avec un bon livre dans le divan, en s'offrant une visite chez le coiffeur ou l'esthéticienne ou un exquis massage en institut... Vous reprendrez ensuite le rythme quotidien avec un dynamisme tout neuf.

8. Arrêtez de fumer

Tout fumeur endurci prétend le contraire et pourtant... fumer, cela consume toute énergie. En effet, le tabagisme réduit la capacité respiratoire et donc l'oxygénation de l'organisme, dont notre corps et tous ses tissus ont pourtant un impérieux besoin. De plus, fumer encrasse les vaisseaux sanguins, c'est ce que l'on appelle la vasoconstriction. Résultat : le sang et donc l'oxygène irriguent moins bien les membres.

9. Passez du bon temps sous la couette

Lorsqu'on manque de tonus et qu'on se sent épuisé, on n'a guère envie de faire l'amour. Et pourtant, il serait dommage, voire néfaste, d'accepter passivement cette baisse de la libido. L'activité sexuelle libère certaines hormones énergisantes, qui ont le don de nous redonner la pêche. Si l'acte lui-même ne vous tente pas certains soirs, contentez-vous d'un câlin et d'une bonne étreinte. Ces petits plaisirs plus chastes peuvent, eux aussi, faire un bien fou.

10. Soyez à l'écoute de votre corps

Notre organisme abrite de nombreux mécanismes qui savent au besoin lancer un cri d'alerte si quelque chose ne va pas ou si l'on frise le surmenage. Mais nous sommes hélas tellement pris par nos activités que nous ne prenons pas garde à ces signaux d'alarme. Maux de tête, crampes d'estomac, nuque raide et douloureuse... Tout cela paraît bénin, et pourtant ces symptômes méritent d'être pris au sérieux. Non pas en les faisant taire à coup de médicaments, mais plutôt en prenant le temps de s'arrêter, de se demander ce que cela signifie réellement et de réfléchir au moyen de les traiter à la base.

20 astuces pour recharger ses batteries en hiver

© Getty Images/iStockphoto

11. Vive l'eau de Cologne !

La véritable eau de Cologne formulée à base d'huiles essentielles et d'alcool distillé n'a rien perdu de son actualité au cours des décennies. Sa fragrance est depuis longtemps utilisée comme stimulant. Mais saviez-vous que la peau bénéficie, elle aussi, d'une vigoureuse friction d'eau de Cologne à l'aide d'un gant de massage ? N'en abusez toutefois pas, car la teneur en alcool risque de dessécher l'épiderme.

12. Hissez les couleurs

En hiver, on se lève alors qu'il fait encore sombre et la nuit tombe vers 16-17 h déjà. De plus, nous avons tendance à ne porter que des coloris sombres, noir, marron, gris, bleu marine. Personne n'ignore pourtant le pouvoir des couleurs gaies sur le moral ! Osez un vêtement rouge, vous verrez immédiatement la différence !

13. Prenez une bonne douche

Ouvrez le robinet de la douche à fond et laissez ruisseler l'eau (pas trop) chaude sur votre corps. Cela stimule immédiatement la circulation sanguine. Le contact des gouttes effectue un massage énergétique (et délicieux), tandis que la chaleur de l'eau dilate les vaisseaux. Le sang chargé en oxygène afflue à nouveau jusqu'au bout de vos orteils et recharge vos moindres cellules en énergie vitale.

14. Epicez votre vie...

... et vos plats. Un plat relevé a le don de donner de l'énergie. Epicé n'est d'ailleurs pas forcément synonyme de piquant. Parmi les substances énergisantes sans doute moins connues, citons le safran et la cannelle. La noix de muscade, quant à elle, stimule le cerveau et le gingembre aurait la capacité d'éveiller les sens... en tout cas, il a prouvé ses propriétés stimulantes.

15. Ne négligez pas les sucres lents

Les glucides (ou sucres lents) se retrouvent principalement dans les pâtes, le riz, les pommes de terre et le pain complet. Leur grand atout ? Vous éviter le fameux coup de barre ou l'hypoglycémie, qui survient entre les repas, sur le coup de onze heures et vers dix-huit heures, dû à un manque de glucose, donc un déficit en énergie.

16. Fer, vitamine B9 et C : optez pour le trio gagnant

Chacun de ces trois micronutriments possède une action spécifique mais combinés, ils sont encore plus efficaces. La vitamine C abonde dans les agrumes, les kiwis et de nombreux légumes. C'est par excellence la vitamine énergisante. Une carence en fer se fait vite ressentir : la fatigue, le manque de tonus et d'endurance se signalent rapidement. Le fer joue également un rôle important dans l'acheminement d'oxygène par les globules rouges. Il se trouve en bonne quantité dans la viande rouge, le poulet et les légumes à feuilles. La vitamine C améliore l'assimilation du fer par l'organisme. La vitamine B9 intervient également dans l'oxygénation sanguine, puisqu'elle aide à la formation des globules rouges. Vous trouvez principalement cette vitamine dans les légumes à feuilles tels que les épinards et le cresson ou encore dans les produits à base de céréales complètes. Bien choisir son alimentation est une chose essentielle.

17. Offrez-vous un coup de pouce chocolaté

Certains aliments peuvent influencer notre humeur en agissant sur la production de substances bien précises localisées dans le cerveau. Les amateurs de chocolat le savent bien même si l'on ignore avec précision ce qui vaut au chocolat ses propriétés stimulantes et antidépressives. Entre autres choses, il contient des anandamides qui se fixent dans le cerveau aux mêmes endroits que le cannabis. Il contient également des phényléthylamines dont l'action est comparable à celle des amphétamines et des méthylxanthines (ex. théobromine) dont les propriétés sont proches de la caféine. En outre, le chocolat est riche en magnésium. Or, une carence en magnésium se signale par une sensation de lassitude, de déprime. Le saviez-vous ? Le magnésium est également présent en quantité appréciable dans les produits céréaliers, les noix et certaines eaux minérales.

18. Pensez aux acides gras oméga 3 anti-déprime

Dans les pays maritimes où la population consomme beaucoup de poisson, on se suicide moins qu'ailleurs. S'appuyant sur ce constat, des chercheurs ont pu démontrer que les personnes maniaco-dépressives consommant chaque jour de l'huile de poisson souffraient nettement moins de symptômes dépressifs que les patients traités avec un placebo. L'explication ? Il semblerait que ce bon résultat soit dû aux acides gras dits oméga 3 contenus dans les poissons gras. Nous autres Belges mangeons malheureusement peu de poisson et avons donc tendance à être carencés en oméga 3. Par ailleurs, les graines de lin, les noix, l'huile de colza et les avocats sont, eux aussi, riches en oméga 3, mais il faut avouer que nous en consommons tout aussi rarement.

Des recherches ont établi que l'EPA, un acide gras essentiel de type oméga 3, exerce particulièrement une influence sur notre humeur. Donc, si vous n'adorez pas le poisson et si vous désirez prendre des suppléments alimentaires pour atteindre la dose recommandée en oméga 3, choisissez de préférence un supplément alimentaire qui soit riche en EPA.

19. La nuit, rechargez vos batteries

Un bon sommeil est essentiel pour se réveiller en forme et affronter la journée à venir. C'est durant la nuit que se mettent en marche de nombreux processus permettant à l'organisme de récupérer. Veillez donc à dormir suffisamment mais d'un sommeil de qualité ! Voici quelques conseils pour vous y aider : un quart d'heure avant de vous coucher, prenez un bain tiède pour vous donner le temps de "décrocher" et d'oublier les soucis de la journée. Investissez dans un bon matelas et un bon sommier. Votre chambre à coucher ne doit être ni trop chaude ni trop froide (l'idéal : environ 18° C). Eliminez autant que possible tous les bruits parasites et fermez les tentures ou tirez le store, car on dort mieux dans l'obscurité.

20. Ne vous refusez pas les délices d'une petite sieste

Un petit somme après le repas de midi est vraiment miraculeux pour faire le plein d'énergie. Mais attention, veillez à ne pas vous assoupir plus de 20 à 30 minutes, car, au-delà, on tombe dans un sommeil profond dont on émerge tout vaseux. Dur, dur de reprendre ses activités dans ces conditions ! De plus, il est probable que si vous dormez trop pendant la journée, vous aurez du mal à vous endormir le soir à une heure normale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires