10 questions sur le don de sang

03/09/13 à 10:05 - Mise à jour à 10:05

Chaque année, en Belgique, 250 000 personnes reçoivent les produits sanguins dont dépendent leur santé et, souvent, leur vie. Vous êtes en bonne santé et souhaitez donner votre sang ? Voici ce qu'il faut savoir.

10 questions sur le don de sang

© BELGA

1. Que faut-il faire pour devenir donneur de sang ?

Nele de Vos, responsable donneurs à la Croix Rouge : Il suffit de se rendre (avec sa carte d'identité !) dans un centre de collecte de sang près de chez soi. Pour trouver les adresses, on peut aller sur www.transfusion.be. On peut aussi s'inscrire directement en ligne.

2. Faut-il consulter son médecin traitant au préalable ?

NdV : Non, ce n'est pas nécessaire. Lors de chaque don de sang, on doit remplir un questionnaire médical et rencontrer notre médecin. C'est lui qui décide si on peut ou non faire un don de sang. La sécurité du donneur et du patient est, en effet, au centre de nos préoccupations.

3. Comment se déroule un don de sang et combien de temps cela prend-il ?

NdV: Il faut prévoir une petite heure. On commence par s'inscrire, puis on complète le questionnaire médical et ensuite on rencontre le médecin qui fera la prise de sang.

Si celui-ci donne son feu vert, on s'installe dans un fauteuil. On désinfecte votre bras et on pique l'aiguille dans une veine. Le médecin prélève cinq échantillons et remplit une poche. En 12 minutes, tout est fini. Après le don de sang, on pose un sparadrap et on vous offre une boisson et un biscuit.

Attention, on peut se sentir un peu faible pendant quatre heures après le don de sang. Il est donc recommandé d?éviter de faire du sport ou d'exercer toute activité dangereuse dans les douze heures qui suivent.

4. A quelle fréquence peut-on donner son sang et dans quelle mesure ?

NdV : On peut donner du sang quatre fois an, à un intervalle minimum de deux mois entre deux dons. La quantité maximale par don est de 470 ml de sang. Le médecin définit la quantité à prélever en fonction de la taille, du poids et du sexe du donneur.

5. Faire un don de sang permet-il de réduire la tension artérielle ?

NdV : La tension diminue légèrement après la prise de sang mais l'effet est très temporaire. Donner son sang ne permet donc pas de traiter l'hypertension. Si votre tension, en particulier votre tension diastolique (la valeur la plus basse) dépasse 100 mm Hg, on ne vous autorisera pas à faire un don de sang.

6. Contrôle-t-on le sang du donneur et est-on averti en cas de problème ?

NdV : Cinq échantillons de sang sont prélevés d'office pour contrôler la présence éventuelle d'une des affections suivantes : sida/VIH, hépatite B ou C et syphilis. Mais aussi pour connaître avec certitude votre groupe sanguin et déterminer certaines valeurs importantes en cas de transfusion. Si le moindre problème est détecté, vous serez bien sûr averti.

7. Dans quels cas n?est-on pas autorisé à donner son sang ?

NdV : On ne peut pas donner de sang si on pèse moins de 50 kg, si on vient de subir une intervention chirurgicale, si on souffre d'une maladie chronique ou si on prend certains médicaments. Il en va de même si le médecin soupçonne que votre sang n'est pas totalement sûr, par exemple si vous mentionnez tel vaccin ou tel traitement médicamenteux dans le questionnaire médical. Ou si vous revenez d'une région du monde où sévit la malaria (dans ce cas, vous devrez attendre six mois pour pouvoir donner votre sang). Vous devrez aussi remplir un autre questionnaire, anonyme celui-ci, pour savoir si vous présentez un risque accru d'hépatite ou de sida. Si oui, votre don de sang (qui porte un numéro correspondant au questionnaire anonyme) sera détruit. Ceux qui ont séjourné en Grande-Bretagne durant plus de six mois entre 1980 et 1996 ne peuvent pas non plus donner leur sang. Ceci pour éviter tout risque de la variante humaine de l?encéphalopathie spongiforme bovine.

8. Jusqu?à quel âge peut-on donner son sang ?

NdV :Jusqu'à la veille de votre 71e anniversaire. Si vous n'avez jamais donné votre sang et désirez commencez, vous devez avoir moins de 66 ans. Au-delà, et si votre dernier don remonte à plus de trois ans, vous n'y serez plus autorisé. Il faut également avoir plus de 18 ans. Au-delà de 70 ans, le don de sang est considéré comme trop fatigant pour l?organisme. Auparavant, la limite était fixée à 65 ans. Aujourd'hui, on peut devenir donneur jusqu'à l'âge de 66 ans et continuer à donner son sang entre 66 et 70 ans si le dernier don remonte à moins de trois ans. Tout simplement parce que la Croix-Rouge peut alors retrouver les informations archivées.

9. En tant que donneur de sang, a-t-on la priorité si on a soi-même besoin de sang ?

NdV : Les poches de sang sont à la disposition de tous ceux qui en ont besoin et uniquement sur prescription médicale. Vous ne pouvez donc pas réserver vos propres dons pour votre usage. Faire un don de sang pour soi n?est possible que dans certains cas bien spécifiques. Se faire transfuser son propre sang peut être nécessaire en cas de groupe sanguin rare ou d'anticorps complexes. Si on doit subir une intervention chirurgicale planifiée avec transfusion de sang, on peut opter pour une transfusion sanguine autologue programmée.

10. Avant et après avoir donné son sang, doit-on consommer certains aliments plutôt que d?autres ?

NdV: Il ne faut consommer d'alcool ni avant, ni après. On recommande aussi de prendre un repas léger deux heures avant le don et de boire un verre d'eau avant la prise de sang. Cela permet d'être parfaitement hydraté, ce qui est idéal pour donner du sang, du plasma ou des plaquettes. Après, nous conseillons de boire à nouveau. Ensuite, on peut reprendre ses habitudes alimentaires...

Nos partenaires