Les appareils auditifs : un concentré de hightech

Il est surprenant de voir ce que ces minuscules appareils auditifs peuvent réaliser. En passant des technologies analogiques aux digitales, les possibilités sont devenues beaucoup plus grandes et ont donné naissance à une génération d'appareils nettement plus performants. Caroline Diercxsens, audiologue chez Audionova, nous présente ces nouveautés.

Les appareils auditifs : un concentré de hightech

1. Filtrage

Ecouter de la musique ou suivre des conversations ? Combiner les deux était difficile dans le passé avec un appareil auditif. Leur fréquence était davantage orientée sur la parole que sur la musique qui est plus difficile à capter car elle nécessite un plus large spectre. Les micros intégrés des appareils étaient nettement orientés vers une source vocale. Cette directionalité faisait en sorte que vous arriviez à comprendre votre interlocuteur mais avec une forte déperdition sonore.

Partager

Les marques développent de différentes façons une meilleure reconnaissance sonore et un traitement amélioré des signaux sonores entrants.

Entretemps, de nouvelles possibilités sont par une meilleure reconnaissance des signaux sonores entrants. Les marques diffèrent dans leur approche : certaines se focalisent sur la directionalité et fonctionnent automatiquement, parfois à l'aide d'un super zoom. Cela permet un son plus naturel, plus facile à suivre. Ces appareils peuvent reconnaître des sources sonores et en assurer un rendu parfait à celui qui écoute. D'autres marques s'orientent vers la reconnaissance de différentes situations d'écoute. Elles offrent une plus grande diversification qui rend possible d'écouter de la musique avec un excellent rendu. Beaucoup de marques proposent également un appareil propre ou un programme qui rend les acouphènes plus supportables.

En expliquant précisément à votre audiologue ce qui est prioritaire pour vous et ce que vous attendez de l'assistance auditive, vous trouverez l'appareil qui répond le mieux à ce que vous voulez (pouvoir) entendre.

2. Entendre avec son cerveau

On n'entend pas seulement avec ses oreilles mais avec son cerveau : le signal sonore qui entre par les oreilles est traité par le cerveau. En ne faisant qu'amplifier le son, on peut générer une fatigue mentale qui peut aller jusqu'à l'épuisement. C'est pourquoi on a mis au point la technologie brainhearing qui aide le cerveau à comprendre ce que l'on entend. En orientant la captation du son, en différenciant les sources sonores, en focalisant sur ce qui est important et en aidant à interpréter les sons, l'appareil auditif crée des circonstances favorables à la reconnaissance des sons par le cerveau.

Caroline Diercxsens est audiologue chez Audionova.

Caroline Diercxsens est audiologue chez Audionova. © Dries Van den Brande

3. Des apps pour aller plus loin

Avec quelques apps bien conçues, vous pouvez développer encore le confort et la facilité d'usage de votre appareil auditif. Chaque marque a développé ses propres apps qui permettent de mobiliser votre smartphone pour régler le volume, changer de programme ou adapter le programme à vos souhaits ... Avec ces apps, vous pouvez aussi consulter l'état de la pile, diminuer l'intensité de l'appareil ou le mettre en stand-by.

Partager

Avec ces apps, on peut aussi consulter l'état de la pile, diminuer l'intensité de l'appareil ou le mettre en stand-by.

Avec certaines marques, on peut même orienter les micros et limiter les bruits parasites. Encore une autre application : elle permet de localiser l'appareil en cas de perte ... On peut d'ailleurs consulter de petites vidéos qui expliquent comment changer les piles ou entretenir l'appareil. La plupart des apps fonctionnent sur l'iPhone, mais beaucoup d'entre elles fonctionnent désormais sur Android.

4. Piles: micro format, puissance maximale

Les appareils auditifs ont de nombreuses fonctionnalités mais cela demande de l'énergie. Heureusement que pour la trouver, on n'a pas besoin de grosses piles. Ils fonctionnent bien avec des piles minuscules qui tiennent 7 à 10 jours. Et c'est long quand on compare à la fréquence de rechargement des smartphones ... Les piles rechargeables ou les chargeurs restent encore - provisoirement - difficiles à trouver car ce type de piles présente de moindres performances.

5. Appeler & co

Appeler avec un appareil auditif ? Pas de problème. Chaque marque a développé des streamers qui, grâce à Bluetooth, permettent la réception directe du son de votre téléphone, smartphone, ordinateur ou tv dans votre appareil auditif qui devient finalement un headset sans fil. Pratique!

6. Un peu mouillé? Pas de problème

L'humidité et la technique de précision des appareils auditifs ne font pas bon ménage. Avant, ils souffraient ou fonctionnaient moins bien à cause de la pluie, de la transpiration, du cérumen. Cela causait bien des plaintes et des réparations. Grâce au nanocoating, ce problème est quasiment réglé: une couche ultrafine protège contre l'humidité.

Partager

Nanocoating: une couche ultrafine protège contre l'humidité.

Marcher dans la pluie ou prendre une douche avec son appareil auditif, par distraction, ne présentent plus de problème même si on déconseille encore la natation. L'imperméabilité de cette couche de protection s'exprime en IP-rating ; la plus haute protection possible pour l'instant est la valeur IP- 68.

En savoir plus sur:

Nos partenaires