'C'est merveilleux d'entendre à nouveau'

Le musicien Stijn Meuris (51), qui fut chanteur du groupe Noordkaap et ensuite de Monza, porte depuis six mois un appareil auditif, aux deux oreilles. Son déficit auditif est une maladie typique des musiciens, déclare-t-il. Sans ses " oreillettes ", rien ne va plus.

'C'est merveilleux d'entendre à nouveau'

© BELGAIMAGE

Stijn Meuris: "Mon déficit auditif est une conséquence de mes activités musicales. Il y a 8 ans, j'ai perçu les premiers symptômes, des acouphènes qui provoquaient un sifflement dans mes oreilles mais aussi une diminution de mon ouïe. Ces acouphènes, je ne les supportais pas trop mal : elles me faisaient penser au bruissement de la mer. Mais la perte auditive! Le premier spécialiste ORL que j'ai consulté m'a parlé d'une maladie des musiciens. Chez moi, ce sont surtout les moyennes fréquences qui ont disparu. C'est particulièrement ennuyeux car la voix humaine s'inscrit dans ce registre. Ma perte auditive a été très progressive. Ce que je remarquais, c'est que les conversations dans les restaurants ou aux réceptions étaient de plus en plus difficiles. Par mon métier, je m'occupe des sons et je connais bien les sonorités. J'ai été certain d'avoir un problème lorsque j'ai entendu que les sons des voitures qui roulaient sur les graviers avait changé C'était devenu plus sourd. J'ai subi des tests de l'ouïe et ceux-ci ont confirmé ma perte auditive."

Partager

"Un appareil auditif est un miracle technique."

Moi, un appareil auditif ? Pas encore ...

J'ai testé alors un appareil auditif pendant un mois mais je n'ai vraiment pas apprécié. J'en percevais sans arrêt la présence. Peut-être n'étais-je pas encore tout-à-fait prêt pour cela? J'ai décidé d'abandonner l'appareil auditif mais je me suis quand même fait faire des bouchons auditifs professionnels, avec des filtres. Je dois être honnête : je ne les ai pas portés constamment car j'avais le sentiment de rater les concerts. Je vois que les jeunes musiciens, trentenaires, ont moins de problèmes avec cela car ils ont grandi avec ces protections. Mais moi je suis encore de la génération qui ne voulait pas entendre parler de prévention. Avec le groupe Noordkaap, nous jouions intensément, aux concerts et aux répétitions. Tout cela semblait nous réussir mais aujourd'hui, j'en paie le prix. Heureusement que les mentalités changent même si je m'inquiète de voir le peu de repos que nous accordons à nos oreilles, par exemple lors de festivals où elles ne sont protégées que par des bouchons bon marché, avec 3 à 4 jours de musique non-stop.

Miracle de technologie

"A peu près 6 mois plus tard, le déficit auditif me gênait de plus en plus et je suis retourné au centre auditif. Ce qui est arrivé au cours de ces quelques années en matière de confort auditif est phénoménal. La différence est gigantesque: le confort s'est considérablement amélioré et je ne sens même plus mes oreillettes. Elles sont bien plus jolies qu'avant, on peut les customiser et choisir par exemple la couleur assortie à ses

lunettes. La finition, l'ajustement se sont énormément améliorés: c'est vraiment du travail sur mesure. Son et technique : voilà ma vie de professionnel de la musique. Une pareille qualité de son avec un micro et un haut-parleur aussi miniaturisés, des micro-piles qui durent des jours, c'est tout simplement un miracle technique. Mes collègues et moi, nous nous sommes souvent étonnés de la qualité du son émanant d'une aussi petite installation sonore, cachée à l'intérieur de l'oreille."

Partager

"Ma prothèse auditive a considérablement accru ma qualité de vie."

L'habitude vient vite

"Lors du premier mois, on a un rendez-vous hebdomadaire où l'on peut dire ce qui fonctionne bien et ce qui est gênant. Au début, cela fait un petit peu peur. Le bruit d'une feuille d'aluminium quand on déballe un sandwich. Les sons émis par le vent quand on ouvre sa vitre, c'était la panique ... Quand j'y repense, la phase d'adaptation a été assez facile pour moi. La précision avec laquelle on peut adapter l'appareil continue à m'étonner. J'ai également une petite boîte, minuscule, grâce à laquelle je peux régler le volume moi-même. Et aussi un petit streamer qui me permet d'entendre les conversations téléphoniques directement dans mon appareil, sans perte de qualité sonore."

Tout est redevenu clair

"Ma prothèse auditive a amélioré ma qualité de vie à un point tel que je ne peux plus m'en passer. C'est vraiment agréable de pouvoir entendre à nouveau sans devoir interrompre mes interlocuteurs par mes " pardon ! ", simplement parce que je ne les entendais plus très bien. Et aussi pour entendre le " bonjour " de mon voisin qui habite en face de chez moi. J'admets que tout cela a un prix, mais quand je vois ce que j'ai reçu en retour, je me dis que cela valait vraiment la peine."

En savoir plus sur:

Nos partenaires