Ne jetez pas vos données avec votre ordinateur

29/10/10 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Vous avez décidé de vous offrir un ordinateur plus performant. L'ancien, toujours en état de fonctionner, vous allez le donner à votre neveu ou le revendre. Avant de vous en défaire, il est indispensable de remettre le disque dur à zéro.

On pourrait comparer le disque dur d'un ordinateur à une immense armoire pleine de tiroirs numérotés où seraient stockés les fichiers. Tout comme vous ne vendriez pas une armoire pleine, vous ne vous débarrasserez pas de votre ordinateur rempli de vos données. Pour le vider, la touche " delete " de votre ordinateur ne suffit pas. L'action de détruire les fichiers sur disque dur est appelée formatage.

" Delete " ? Insuffisant !

" Si on tape une première fois sur la touche " Delete ", explique Fabrice Levis, administrateur-délégué d'E-LAC, société d'installation de réseaux informatiques et de systèmes d'alarme " le fichier va simplement dans un espace réservé appelé poubelle... mais il n'est pas du tout effacé. Seule l'icône qui le représentait a disparu du bureau. Jusque là, le fichier est toujours intégralement reconnu par le système. D'ailleurs, si vous cliquez deux fois sur la poubelle, il réapparaît. Il a simplement été déplacé et il occupe toujours de la place. "

La deuxième étape consiste à vider la poubelle. Vous sélectionnez les éléments qui sont dans la poubelle et vous appuyez à nouveau sur la touche " delete ". " Ce faisant, explique Fabrice Levis, on perd le moyen de récupérer les données (on ne les voit plus). Quand on applique l'option " effacer " à la poubelle, l'ordinateur va faire deux choses principalement : dans l'espace où sont rangés tous les noms de fichiers, il va aller au début du nom du fichier concerné, en supprimer la première lettre et la remplacer par un caractère que le système d'exploitation (par ex. Windows) va reconnaître comme voulant dire " ce fichier n'est plus utilisé " et il indique ainsi que les emplacements occupés par le fichier sont désormais réutilisables.

Cela signifie que plus tard, si un autre fichier doit être introduit dans l'ordinateur et qu'il veut utiliser l'espace, il pourrait écraser l'ancien. Pourrait, parce que lorsqu'on a un disque dur qui peut contenir des millions de données, la probabilité n'est pas grande qu'un nouveau fichier aille écraser justement le dernier fichier effacé. En outre, le nouveau fichier ne va pas nécessairement occuper tout l'espace de l'ancien. Sachant cela, un système d'exploitation comme Windows a d'ailleurs prévu des structures pour que les utilisateurs distraits ou maladroits puissent faire machine arrière : il comporte la commande " undelete " qui permet de récupérer un fichier aussi longtemps qu'il n'a pas été écrasé par un autre.

Mais cette fonction ne fait pas de miracles. Il est possible qu'elle n'arrive pas à récupérer un fichier parce qu'il a déjà été partiellement écrasé. Des logiciels ont donc été développés pour permettre de récupérer les fichiers même (partiellement) " effacés " et on les trouve, gratuits ou payants, sur internet. Si celui qui reprend votre ordinateur avec votre disque dur dont les fichiers ont été effacés comme décrit ci-dessus utilise ce type de logiciel, on comprend facilement qu'il lui est parfaitement possible de récupérer une partie de vos données. "

Un broyeur virtuel

La suppression classique prévue par votre ordinateur ne permet pas d'effacer toutes les données de votre disque dur. Pour être certain que les informations sensibles ont disparu, vous avez besoin d'un programme de formatage qui est l'équivalent électronique d'un broyeur à papier, un logiciel qui ne se contente pas d'" effacer " un fichier, mais qui l'écrase en enregistrant des informations qui ne veulent rien dire à l'endroit qu'il prenait sur le disque dur.

" Bien souvent, le formatage propose une fonction rapide et une fonction lente, explique Fabrice Levis. On parle aussi de formatage de haut niveau ou de bas niveau. Les gens se contentent souvent de la fonction rapide. Le problème, c'est qu'elle ne va pas effacer toutes les données, elle va simplement enlever de la table des matières celle qui figure en début de fichier, c'est-à-dire les données qui disent comment la structure du disque dur est faite afin de pouvoir retrouver les fichiers... mais les données sont toujours là !

Si vous prenez la méthode lente, le programme va aller effacer absolument partout. Il prendra peut-être une heure, ou deux heures ou dix minutes selon la taille du disque dur mais vous êtes sûr que toutes les données seront effacées. On parle également de remplissage à zéro, qui est la méthode la plus efficace car chaque bit de données (0 ou 1) est remplacé par des zéros. Le disque dur obtenu après une telle opération équivaut à un modèle sorti d'usine.

Les fournisseurs de disques durs comme Western Digital (www.westerndigital.com), Seagate et autres proposent souvent sur leur site un utilitaire qui diagnostique l'état du disque et permet de le remplir de zéros et de uns. Ils ont l'avantage d'être gratuits et de pouvoir démarrer en dehors du système d'exploitation de votre ordinateur. C'est utile notamment quand on se sépare d'un ordinateur dont le système d'exploitation ne fonctionne plus. Un tel logiciel permet d'effacer quand même les données en démarrant à partir d'un CD-Rom ou d'une disquette. "

CONSEIL Si vous n'êtes pas féru d'informatique, la meilleure solution reste de confier votre ordinateur à un informaticien de confiance. Il peut soit effacer correctement le disque dur, soit l'enlever et le détruire physiquement ou vous le restituer, soit le remplacer si voulez revendre ou donner l'ordinateur. Un disque dur correct coûte entre 70 et 100 euro, main d'£uvre comprise.

" La sécurité sur internet existe (firewall et antivirus) mais elle est incomplète parce que tributaire des utilisateurs, conclut Fabrice Levis. Il faudrait que tous les utilisateurs soient informés et qualifiés, ce qui ne sera jamais le cas parce que tout le monde ne peut être au courant des dernières avancées en informatique. Et il y aura toujours des gens qui parviendront à maîtriser le système mieux que vous. On travaille sur un système qui fonctionne en " portes ouvertes " et dont on ne maitrise pas complètement l'ouverture et la fermeture des portes. Malheureusement, on se rend souvent compte qu'une porte est restée ouverte seulement après avoir découvert un dysfonctionnement ou une intrusion."

Nos partenaires