Facebook en toute sécurité!

01/09/12 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Pieterjan Van Leemputten, journaliste internet pour le site www.ZDNet.be, est spécialiste Facebook. Voici ses conseils pour se lancer en toute sécurité...

Comment se lancer sur Facebook sans prendre de risques ?

C'est vous qui décidez des informations que vous souhaitez mentionner. Vous pouvez les sécuriser par le biais des paramètres de confidentialité, qui vous permettent de définir qui est autorisé à consulter votre statut (la barre de texte où vous indiquez ce que vous êtes en train de faire), vos photos, vos messages, vos coordonnées de contact, etc. : tout le monde, amis des amis, amis seulement ou autres. Cette dernière option permet de sélectionner une à une les personnes qui peuvent ou non accéder à certaines données, une procédure assez lourde que Facebook s'est toutefois engagé à simplifier. Lorsque vous acceptez parmi vos contacts des personnes en qui vous n'avez pas toute confiance, vous avez donc la possibilité de limiter leur accès à vos informations. A vous de bien réfléchir à ce que vous souhaitez rendre public !

Comment décider si j'accepte ou non une demande d'ajout à ma liste d'amis ?

Si vous refusez une requête, le demandeur n'en sera pas informé. Vous pouvez également rechercher des personnes avec qui vous souhaitez rester en contact au moyen d'un système automatique de recherche d'amis, de leur adresse e-mail ou simplement en encodant leur nom dans la fenêtre de recherche. Assurez-vous toutefois que vous avez bien trouvé le contact voulu, les éponymes étant fréquents... Un coup d'oeil sur sa photo ou sur sa liste d'amis permet de déterminer s'il s'agit bien de la personne que vous recherchez. Enfin, faites attention avec les personnalités connues : certains s'amusent à créer de faux profils !

Mon ordinateur me demande l'autorisation d'accéder à mes données. Que dois-je faire ?

Une foule d'applications gratuites circulent sur Facebook. Elles émanent de sociétés tierces qui en retirent un bénéfice en y couplant de la publicité ou qui cherchent à obtenir des informations et demanderont donc à pouvoir utiliser vos données.

Rassurez-vous, c'est beaucoup moins dangereux que cela en a l'air, même si le spam et les virus ne sont jamais complètement exclus. En cas de doute, il vous est toujours possible de leur refuser l'accès à vos données.

Comment éviter que n'importe qui puisse voir mes photos ?

Comme toutes vos autres données, vos photos peuvent être protégées au moyen des paramètres de confidentialité. Si vous avez des photos que vous voulez montrer à votre famille et vos amis, mais pas à vos collègues, il suffit d'ouvrir l'album, de cliquer, tout en bas, sur modifier les informations de l'album puis de sélectionner, dans confidentialité, l'option personnaliser. Vous pourrez alors choisir les personnes ou les groupes qui auront ou non accès à ces photos.

J'ai entendu dire que Facebook élimine des photos. Sont-elles donc surveillées ?

Non. Facebook n'intervient que lorsque d'autres utilisateurs signalent une photo comme choquante. Il suffit de cliquer sur le bouton signaler cette photo qui s'affiche lorsque vous regardez les albums d'un membre de Facebook. Si vous ne partagez votre page Facebook qu'avec des personnes qui partagent plus ou moins vos idées, vous n'avez rien à craindre.

Facebook est-il dangereux pour ceux qui ne sont pas très versés en informatique ?

Non, à condition de faire preuve de bon sens. Les messages alarmistes relatant un dérapage sont toujours liés au même problème : des utilisateurs qui ne maîtrisent pas bien leurs paramètres. Lorsque vous placez des photos sur internet et que vous les rendez accessibles aux amis de vos amis, vous devez avoir conscience que cela représente une foule de personnes ! En effet, chacun de vos amis possède à son tour plusieurs dizaines de contacts. Idem pour votre statut : permettre à tout un chacun de voir votre adresse, puis faire savoir que vous partez en vacances, ce n'est pas très malin... Pas plus d'ailleurs que de commenter les frasques de votre patron alors que vos collègues peuvent vous lire.

Les publicités qui s'affichent sur ma page Facebook ont généralement un rapport avec ce que j'écris. Dois-je en déduire que quelqu'un me lit ?

Pas quelqu'un, mais des ordinateurs. Facebook ne diffère d'ailleurs guère, à cet égard, de Google ou même de Gmail. Si l'idée inquiète un peu, il ne s'agit en fait que de machines capables de reconnaître certains mots. Seul point positif de la chose : vous ne verrez s'afficher que des publicités pour des articles ou services susceptibles de vous intéresser...

Et si des hackers accèdent à mon profil Facebook ou que des personnes mal intentionnées font usage de mes données ?

Rares sont ceux qui publient des informations réellement sensibles sur leur page Facebook. Par contre, mieux vaut éviter d'ouvrir le site dans une fenêtre et votre système de PC banking dans l'autre. Cela vaut aussi pour d'autres pages : si vous réglez vos affaires bancaires par internet, mieux vaut toujours fermer un instant les autres fenêtres.

Veillez également à disposer d'un bon mot de passe que vous modifiez régulièrement. Si c'est la sécurisation de Facebook lui-même qui est prise en défaut, l'entreprise intervient généralement au quart de tour, car si ses utilisateurs ne se sentent plus en sécurité, elle n'a plus qu'à fermer boutique. Nous avons, en outre, l'avantage de ne pas appartenir au groupe anglophone qui essuie généralement les plâtres. Notre retard sur ce dernier signifie que les " maladies d'enfance " ont déjà été largement résolues.

Nos partenaires