Des lunettes qui déterminent le degré de vigilance au volant

14/01/15 à 11:56 - Mise à jour à 11:56

L'Université de Liège a développé des lunettes qui alertent en cas de somnolence au volant. Encore au stade de prototype, elles doivent à présent faire l'objet d'adaptations avant d'être commercialisées.

Des lunettes qui déterminent le degré de vigilance au volant

La somnolence est la première cause de mortalité sur les autoroutes. Elle représente 20% à 30% des accidents de la route et on estime que le risque d'accident en cas de conduite après une période de 17 heures de veille est comparable au risque d'accident avec une concentration de 0,5 g/l d'alcool dans le sang, selon l'Institut belge pour la sécurité routière. Face à ce constat, une équipe de chercheurs de l'Ulg, dirigée par le Pr Jacques Verly, a mis au point une paire de lunettes destinée à prévenir son propriétaire en cas de somnolence importante. Encore au stade de prototype, elles devront faire l'objet d'adapations avant que les particuliers puissent en profiter. Les chercheurs ont en tous cas déjà créé une spin-off, baptisée Phasya, pour pouvoir les commercialiser. Phasya est hébergée au WSL, l'incubateur de jeunes talents de l'ULg installé au Sart Tilman.

Nombreuses applications

Ces lunettes pourront être utilisées dans de nombreux cas de figure de la vie quotidienne: pour les conducteurs de véhicules particuliers ou professionnels, de trains, les pilotes d'avion, les personnes en charge de la surveillance des systèmes de sécurité dans des industries sensibles, des usines où sont fabriqués et utilisés des produits dangereux, etc. Rappelons que la catastrophe de Tchernobyl, en 1986, avait été attribuée à un manque de vigilance d'un décideur pendant la nuit ...

Infrarouge et logiciel

Le système sophistiqué de cette monture repose sur une caméra à infrarouge haute vitesse intégrée aux lunettes et qui capte des images de l'oeil et de ses mouvements. Un logiciel analyse ensuite ces images de manière automatique et en temps réel pour fournir une mesure du niveau de somnolence de la personne. Actuellement, cette mesure va de 0 à 10, zéro pour un état de veille maximal et dix pour une somnolence importante. Petit plus: les lunettes peuvent être adaptées à la vue du porteur.

Pour valider le logiciel scientifiquement, des études ont été réalisées sur des cobayes privés de sommeil et placés dans un simulateur de conduit. Lorsque la vitesse des clignements des yeux s'étire et que la contraction des muscles oculaires est sensiblement modifiée, les lunettes donnent l'alerte. En attendant de pouvoir se procurer ces lunettes magiques, rien de tel qu'une bonne nuit de sommeil!


Nos partenaires