Wégimont , la pouponnière belge du Reich

13/03/17 à 10:05 - Mise à jour à 10:05

Source: Plusmagazine

1943. Les Allemands ouvrent à Wégimont un "Lebensborn". L'objectif ? Assurer une prise en charge des nourrissons nés des amours entre occupants et occupées. Et, plus prosaïquement, fournir des enfants de "race pure" à l'Allemagne nazie.

Lorsque les Allemands investissent le château de Wégimont, au début de la Seconde Guerre mondiale, ils sont rapidement séduits par l'endroit. Il faut dire que l'imposante bâtisse, dont les plus anciennes parties remontent au XVe siècle, possède un cachet certain. Avant d'y accéder, il faut s'engager dans une longue et belle allée verte, puis franchir le pont enjambant les anciennes douves et passer sous un porche coiffé d'un majestueux clocher en bulbe. Engoncées dans leur écrin végétal, les façades sont indéniablement belles, d'une beauté rigoureuse, carrée : leur style renaissance mosane laisse une place importante aux lignes droites, sans fioritures excessives. Au bord de l'étang, un belvédère néo-classique émerge des arbres et déroule sa colonnade à proximité d'une grande piscine extérieure.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 2 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés de Plus Magazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles de Plusmagazine.be.

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires