Vive le jasmin d'hiver

17/12/14 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Plantez un jasmin d'hiver dont les branches nues se couvrent de jolies fleurs couleur bouton d'or.

Il peut geler à pierre fendre, de fin décembre à fin février, le jasmin d'hiver se love coquettement dans son habit de fleurs jaune d'or. Avec les hivers doux que nous connaissons désormais, il ne faut pas s'étonner de voir la plante fleurir dès avant Noël ! Plus étonnant encore : ses éminences fleuries apparaissent sur des branches absolument nues, donc avant qu'y croisse le moindre bourgeon. Le nom latin du jasmin d'hiver traduit fort bien cette réalité - Jasminum nudiflorum. Les fleurs poussent principalement sur les jeunes rameaux âgés d'un an, dont le joli vert tendre tranche sur le vert plus sombre des branches aînées.

Lorsqu'un jasmin d'hiver est laissé en liberté dans le jardin, il a tendance à s'étendre de manière anarchique. Mieux vaut donc le planter comme une plante grimpante que l'on dirige contre un mur, une cabane ou une véranda. L'idéal ? Opter pour un mur bien visible depuis le salon ou la cuisine, afin de profiter pleinement du spectacle, surtout les jours où la neige offre aux rares fleurs d'hiver un écrin de toute beauté. Pour mettre en valeur le joli jaune de ce jasmin, on peut le placer devant du lierre. Ce dernier semblera fleurir à la saison froide !

La taille printanière

A l'origine, le jasmin d'hiver croît sur les rochers abrupts des montagnes chinoises. Il se contente donc d'un sol plutôt pauvre et s'appuie sans difficulté sur un tuteur. Vous pouvez ensuite le laisser pousser contre un mur exposé en plein nord ou à l'est, ombragé durant la majeure partie de la journée. La plante préfère nettement cela à un ensoleillement direct.

Le seul soin que réclame le jasmin d'hiver est une taille de printemps. Donnez-lui une jolie forme et éliminez les branches brunâtres ou jaunâtres, c'est-à-dire les plus anciennes. Les jeunes pousses vertes peuvent rester intactes. Veillez à ne pas laisser votre jasmin d'hiver dépasser 2 m.

Envie d'un joli bouquet de Nouvel An ? Il vous suffit de prélever quelques branches en boutons et de les laisser fleurir à l'intérieur, dans un vase. Succès garanti si le gel a sévi au cours des jours précédents. Car, oui, les gelées favorisent la floraison !

Floraisons hivernales

  • Gaultheria mucronata (Gaulthérie) : cet arbrisseau à feuillage persistant arbore tout l'hiver de jolies baies blanches.
  • Rose de Noël (Hellébore) : plante vivace à grandes fleurs blanches, qui fleurit de décembre à avril, avec un pic en février et mars. Idéale sur le balcon ou la terrasse dans des jardinières.
  • Pulmonaire (Pulmonaria rubra) : plante vivace au feuillage persistant, peu haute, présentant vers la fin de l'hiver de jolies fleurs en forme d'entonnoir (rose saumoné à rouge brique).
  • Chimonanthe précoce (Chimonanthus praecox Grandiflorus) : ce buisson aux branches nues fleurit et embaume tout l'hiver (éminences fleuries jaune profond zébrées de rouge sombre). Il réclame toutefois un emplacement ensoleillé et bien protégé.
  • Stachyurus précoce : la deuxième moitié de l'hiver voit les branches bordeaux de cet arbuste s'orner de clochettes jaune vert.
  • Hamamelis : arbuste en spirale portant sur ses branches nues des fleurs jaune vif à rouge foncé.
  • Bruyère des neiges (Erica carnea) : petit buisson aux fleurs rose à mauve foncé, selon la variété. Convient également très bien en pots et jardinières.

Nos partenaires