Un roman estonien de Katrina Kalda

19/11/10 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Katrina Kalda nous étonne, son premier roman est un coup de maître. L'histoire se déroule à Tallin, capitale de l'Estonie, petite république Balte indépendante depuis 1991.

Un pays si petit que ses frontières sont restées longtemps en pointillé sur la carte, un pays à la langue obscure, au climat inquiétant. Dans " Un roman estonien " , Katarina Kalda nous bluffe par l'histoire dans l'histoire, le roman dans le roman. Nous sommes fascinés par les personnages de Théodore, August, Eerik, Carlotta, Charlotte qui nous emmènent, entre roman feuilleton et réalité, à découvrir une certaine vérité sur l'occupation soviétique, la dissidence et la liberté. C'est une histoire d'amour impossible avec une petite pointe de suspense, un semblant d'espionnage. Au bout d'un moment, nous ne savons plus ce qui est réalité ou fiction. Avec virtuosité elle change à notre insu de narrateur, nous devenons petit à petit de plus en plus complice des personnages à tel point que nous voudrions participer nous aussi. L'écriture est très belle, poétique sans être mièvre. La lumière, les odeurs, les bruits tout est là pour nous emmener à la frontière entre deux mondes qui se côtoient encore difficilement aujourd'hui. A découvrir sans hésitation.

Un roman estonien de Katrina Kalda, Gallimard, 208 pp.

Nos partenaires