Un nouveau jardin facile à entretenir

21/12/07 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Votre jardin a besoin d'un coup de jeune ? Voici les dernières tendances pour le relooker sans perdre de temps en entretien.

Si la création de votre jardin remonte à vingt-cinq ans, voire davantage, une sérieuse cure de rajeunissement ne lui ferait certainement pas de tort. Cela ne signifie pas pour autant repartir de zéro. Le programme de rénovation peut, en effet, s'étaler sur deux ou trois ans. Et, pour mieux profiter de votre espace de verdure, songez à l'aménager de façon à réduire son entretien au minimum...

1- Oser demander conseil

Première étape : partir à la chasse aux idées. Vous avez des amis dont le jardin vous inspire ? N'ayez pas peur de leur demander comment vous pourriez embellir le vôtre. Vous pouvez également consulter un architecte paysagiste. Il vous donnera des idées et des solutions, auxquelles vous n'aviez peut-être pas pensé. Pour limiter les honoraires, commandez-lui simplement un plan ou demandez-lui de conserver un maximum de plantes existantes. Selon votre budget, vous assurerez les travaux vous-même ou vous les ferez réaliser en plusieurs phases.

2- Privilégier la lumière

Les jardins anciens manquent souvent de lumière parce que les arbres et les buissons ont trop poussé. La solution ? Procéder à des coupes claires ! Eliminez les sapins déplumés dans le bas ou devenus trop hauts pour laisser passer plus de lumière et créer un sentiment d'ouverture. Faites élaguer les feuillus et tailler les haies.

3- Restreindre la pelouse

La pelouse exige beaucoup d'entretien si l'on veut qu'elle soit impeccable. Réduire sa superficie, c'est donc s'épargner pas mal de travail. Remplacez les zones envahies de mousse par des buis, des couvre-sol appréciant l'ombre (Ajuga, Bergenia, Gaultheria...), des buissons ne nécessitant pas trop de soleil (Aucuba, varens, Hosta, hortensia...) ou encore une pièce d'eau.

4- Ouvrir les perspectives

Rendez votre jardin plus ludique, plus séduisant, en jouant des perspectives et en créant des illusions d'optique. Aménagez des chambres de verdure, des îlots séparés les uns des autres par des haies basses, plantez un arbuste en espalier ou une structure en bois sur laquelle pousse une jolie plante grimpante. Charme assuré avec une jolie pergola, un talus, un sentier pavé, des buis taillés, une statue, une fontaine, un arceau aux roses grimpantes, des ifs en escalier...

5- S'assurer moins de travail

Profitez de la rénovation de votre jardin pour éliminer tout ce qui vous demande un surcroît de travail : roses, potager, arbres fruitiers... La surface de la pelouse peut être diminuée. Confier l'entretien du jardin à une firme spécialisée coûte cher mais vous pouvez limiter les frais en ne demandant que les travaux de taille (deux fois par an). L'installation d'un système d'arrosage automatique se fera au cours d'une rénovation approfondie du jardin. Cela suppose un gros investissement mais il en vaut réellement la peine.

6- Installer un coin salon

Pour mieux profiter de votre jardin, installez un coin salon sur sol dur (klinkers, bois, pavés) en pleine verdure, de préférence près d'un point d'eau. Une seconde terrasse, en quelque sorte, mais en pleine nature. Pour cela, il faut une orientation sud et un vaste parasol. Si vous y amenez un câble électrique, vous pourrez ajouter un éclairage, un barbecue électrique, voire un frigo d'appoint.

7- Réduire l'entretien

Remplacer les dalles endommagées par le gel de votre terrasse est une fausse bonne idée, car tout sera à recommencer à moyen terme. Mieux vaut opter pour un revêtement en bois, que l'on pose sur le sol existant. Vous pouvez profiter de ces travaux pour agrandir votre terrasse et la relier à un bassin. Voire la couvrir partiellement et l'aménager en salon d'extérieur, avec éclairage d'ambiance, mobilier résistant aux intempéries et chauffage d'extérieur. Ou, comble du luxe, y installer un jacuzzi ou un tub d'extérieur, servant de siège entre deux séances de balnéothérapie!

8- Privilégier la végétation verticale

Les architectes paysagers mettent désormais à l'honneur la végétation verticale. Les plantes grimpantes à fleurs (rosier, clématite, hortensia grimpant, chèvrefeuille, jasmin...) peuvent se placer contre un mur ou une paroi de séparation mais aussi partir à l'assaut d'un haut tronc ou d'un arbre en espalier isolé. C'est une excellente solution pour agrandir visuellement un petit jardin. La dernière tendance en la matière: le mur végétal, entièrement recouvert, à la manière d'une bibliothèque, de plantes en pots ou en jardinières disposées de manière symétrique.

9- Supprimer les pots très lourds

Le réchauffement climatique n'a pas que des inconvénients. On commence à pouvoir laisser dehors toute l'année des plantes subtropicales telles que les palmiers, les lauriers roses, les bougainvillées, les figuiers, les oliviers, voire les bananiers! Jusqu'il y a peu, il fallait se débrouiller pour leur faire de la place à l'intérieur, tout au long de l'hiver. Désormais, on peut essayer de les planter en pleine terre pour éviter de devoir déplacer des pots en terre cuite qui pèsent une tonne! Vous pouvez aussi planter un palmier en bordure de votre terrasse. Il fera office de parasol les jours de plein soleil...

Nos partenaires