Un festival de papillons au jardin!

19/08/09 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Certaines fleurs attirent particulièrement certains types d'insectes, pas uniquement les abeilles et les bourdons mais également de ravissants papillons. Alors, pour que cela papillonne au jardin, plantez un paradis pour les lépidoptères.

Rares sont les fleurs ne produisant ni pollen, ni nectar sucré. De nombreuses espèces attirent les insectes par leur morphologie bien spéciale. Elles se font ainsi remarquer non seulement des abeilles et des papillons, mais aussi des bourdons, des mouches, de certaines sortes de coléoptères, etc. Un vrai festival pour les yeux et une excellente raison pour planter au jardin davantage de végétaux amis des lépidoptères. Ils présentent aussi l'avantage non négligeable d'embaumer l'air, puisque ces plantes et ces fleurs sont en général délicieusement parfumées. C'est d'ailleurs grâce à leurs effluves (et à leurs jolies couleurs) qu'elles attirent les insectes pollinisateurs.

Les végétaux dont se régalent les chenilles

Pour survivre tous les animaux ont besoin de s'alimenter. Les papillons volètent joyeusement de fleur en fleur pour aspirer leur nectar et se contentent souvent de varier les végétaux en pleine éclosion. Les chenilles, quant à elles, sont nettement moins mobiles, donc plus exigeantes. C'est pourquoi les papillons veillent à déposer leurs oeufs sur les plantes qui ont la préférence des futures chenilles. Dès leur naissance, les chenilles de papillons trouvent ainsi à foison leur alimentation favorite.

Les plantes sur lesquelles les papillons déposent leurs oeufs sont appelés hôtes végétaux. La plupart des papillons se limitent à un certain nombre d'hôtes végétaux.
Quelques exemples de papillons et leurs hôtes:

  • La Piéride du chou et la Piéride de la rave: les choux et autres crucifères, tels quel la julienne des dames et le colza, ainsi que la gueule-de-loup
  • La Piéride du navet: les cruciféracées, comme l'alliaire et la cardamine des prés
  • L'Aurore: l'alliaire, la cardamine des prés et la monnaie du pape (ou lunaire)
  • Le Citron: la bourdaine, le nerprun
  • Le Cuivré commun (Lycaena phlaeas): la petite oseille, l'oseille sauvage
  • L'Azuré des parcs (Celastrina argiolus): la bourdaine, le lierre, la bruyère callune, le houx, le nerprun, le buddleia et la salicaire
  • L'Argus bleu: diverses sortes de trèfles, telles que la luzerne et le lotier corniculé
  • La Vanesse du chardon ou Belle-Dame: diverses sortes de chardons, la petite bardane, la mauve et les orties
  • Le Vulcain: les orties de toutes sortes
  • Le Paon du jour: la grande ortie
  • La Petite tortue (Aglais urticae): la grande ortie
  • Robert-le-diable (Polygonia c-album): la grande ortie, le houblon, l'orme, les groseilliers
  • La Carte géographique (Araschnia levana): la grande ortie

Un grand nombre d'hôtes poussent naturellement dans les prairies. Vous pouvez transformer une partie de votre gazon en mini-champ fleuri. La plupart des espèces se plaisent aussi tout simplement dans un parterre fleuri ou en pots sur la terrasse ou le balcon.

L'ortie

Il est rare que les orties soient très appréciées dans un jardin d'agrément. Mais plusieurs papillons ont l'ortie pour plante hôte. Alors pourquoi ne pas laisser pousser un buisson d'orties dans un recoin de votre jardin? Vous rendrez en tout cas un fier service au paon du jour, à la petite tortue, au Vulcain, à la Carte géographique et au Robert-le-diable! La Carte géographique et le Paon du jour préfèrent les orties qui croissent dans un recoin humide à mi-ombre, contre un arbre ou à la lisière de buissons. La Petite tortue préfère les orties poussant en plein soleil.

Les plantes à nectar les plus appréciées des papillons

Les papillons raffolent du nectar. Or le nectar se trouve dans les fleurs. Les plantes ont tout intérêt à attirer un maximum d'insectes, garants de leur pollinisation. Pour capter un grand nombre de papillons, les fleurs déploient bien des trucs et astuces: elles revêtent de jolies couleurs, prennent de belles formes et se haussent du col, afin de ne pas passer inaperçues aux yeux des lépidoptères!

Dans la nature, nombre de végétaux sont des plantes à abeilles et à papillons. Une bonne partie d'entre elles peuvent se cultiver tout simplement dans nos jardins. Voici de quoi vous inspirer, pour n'en nommer que quelques unes:

Haies et grimpants: noisetier, lierre, ligustrum, groseilliers, rosiers botaniques, épine noire, symphorine, chèvrefeuille, épine-vinette, différentes sortes de bruyères.

Buissons aromatiques à fleurs, les papillons recherchent principalement les plantes fortement aromatiques, tels que thym, lavande, menthe, hysope, sauge, romarin et marjolaine.

Plantes vivaces: soucis d'eau, lamier jaune, mauves, cataire (ou herbe aux chats), campanules, pulmonaire, géraniums, orpin, épilobe.

Il s'agit là de plantes indigènes et rustiques apparaissant spontanément, mais il faut savoir que leurs congénères cultivars sont souvent moins attirants pour les papillons.

Au sommet de la liste des plantes décoratives qu'aiment - et qui aiment - les papillons trône bien évidemment l'arbre à papillons (Buddleia davidii) dont le bout des branches se pare de grappes de fleurs au mois d'août. Un plaisir pour les sens! Taillez court les buddleias chaque printemps afin de les contenir. Ils multiplieront ainsi les branches fleuries.

Leséchinacées (Echinacea purpurea) avec leurs fleurs au coeur ocré attirent les papillons de juillet à septembre. Par beau temps, l'activité aérienne y est plus intense qu'à l'aéroport de Francfort en haute saison!

Dans les parages du chardon bleu (Echinops), la frénésie est encore plus vive, même s'il s'agit ici principalement de bourdons.

En août et septembre, avec ses généreuses grappes de fleurs lilas, blanches ou rouge sombre ("Septemberglut"), l'orpin (Sedum spectabile) fait office de grand café pour tous les papillons des environs, qui viennent s'y enivrer du doux nectar des fleurs.

Les asters, surtout les couvre-sol (groupe des Aster dumosus), se couvrent d'août à octobre de fleurs qui attirent quantités de papillons.

La monarde bergamote - mais si! cette plante qui sent le thé Earl Grey - fait tourner la tête aux abeilles et aux papillons en période de floraison (juillet-août).

Si vous aimez agrémenter votre jardin de plantes hybrides aux coloris exotiques, les zinnias constituent une source rêvée de nectar pour les papillons. Le zinnia est une plante résistante de 50 à 75 cm de haut, qui éclot généreusement de la fin juillet aux premières gelées, se couvrant de grandes fleurs (5 à 10 cm) qui peuvent prendre tout un éventail de coloris. Nombre de grands papillons continuent de boire le nectar de ces plantes à la fin de l'été et en automne. Voici lesquels: le Vulcain, le Paon du jour, la Vanesse du chardon, le Machaon, les Piérides, le Moro-sphinx ou Sphinx colibri, le Gamma, le Tristan, le Soufré, ... tous en raffolent.

Voici encore un choix de plantes qui se signalent par leur pouvoir d'attraction auprès des papillons diurnes:

Sur sol sec
Knautie des champs (Knautia arvensis)
Les plantes grasses, telles que sedum, orpin des rochers ou poivre de muraille (orpin jaune)
L'agastache ou agastache fenouil (Agastache foeniculum)
La cataire (Nepeta cataria)

Sur sol humide
L'eupatoire maculée (Eupatorium maculatum)
La salicaire commune (Lythrum salicaria)
L'aster laterifolius (ou Aster novi-belgii)
La succise des prés (Succisa pratensis)
Le cierge d'argent (Cimicifuga simplex)

Sans doute l'avez-vous remarqué: les papillons ne sont pas tous attirés par les mêmes sortes de nectars. Pour accueillir au jardin un grand nombre de papillons différents, optez pour un mélange bien pensé de plantes riches en nectar. Groupez les végétaux d'une même espèce, afin de former des buissons. Cela permettra aux papillons de les reconnaître plus facilement.

Du nectar à portée de trompe

Les papillons sont dotés d'une trompe qui se déroule, un peu à la façon de la langue des caméléons. Ils s'en servent pour puiser le nectar au coeur des fleurs, par exemple de sauge et de lavande. Les végétaux aux fleurs très serrées constituent à cet égard un vrai problème. Les fleurs aux pétales denses sont le plus souvent la conséquence d'une sélection artificielle. On sélectionne les fleurs dont les étamines ont tendance à prendre la forme de pétales. Cet amas de pétales empêche les papillons de parvenir jusqu'à la source du nectar. Comme les étamines restantes se trouvent coincées entre les pétales, ce type de fleurs a, on le comprend, nettement moins d'intérêt pour les papillons.

Veillez à ce que votre jardin offre des sources de nectar dès le début du printemps, et jusqu'à la fin de l'automne. Pendant les mois d'été, les papillons trouvent de la nourriture en suffisance. Mais les papillons précoces, comme la petite tortue, et les papillons tardifs, comme l'atalante et le paon du jour, ont quelquefois du mal à se nourrir.

Au printemps, le saule, l'épine noire, le bois joli (Daphne mezereum) et le noisetier sont de grands pourvoyeurs de nectar, tout comme les plantes aromatiques - le grand pétasite, la pulmonaire, le lierre terrestre et les crocus.

En automne, le sedum, l'eupatoire à feuilles de chanvre (Eupatorium cannabinum), le lierre et les buddleias tardifs prennent toute leur importance.

Fruits en décomposition: mmmh!

Les pommes, les poires et les prunes tombées des arbres fruitiers peuvent être laissées à terre, où elles pourriront. Les papillons comme l'atalante raffolent du jus très sucré des fruits blets. Ceux qui ont pu admirer le spectacle de ce papillon en train d'aspirer le jus d'un grain de raisin en voie de décomposition ne sont pas près de l'oublier! Certains papillons snobent même le nectar des fleurs pour consommer exclusivement le jus des fruits pourris!

Les fleurs de mûriers, de framboisiers et de fraisiers sont parmi les sources de nectar favorites de l'Amaryllis, du Robert-le-diable et des différents Argus. Les Argus se nourrissent aussi du nectar des légumes à gousse, comme les pois et les haricots. De nombreux papillons se posent également sur les radis montés en graine.

Nos partenaires