Un été à l'heure modeuse

10/06/15 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

L'exposition "Les Belges. Une histoire de mode inattendue" s'est ouverte à Bozar pour le plus grand plaisir des modeux. A voir jusqu'à la fin de l'été, cet événement est le clou du Summer of Fashion Festival, qui illumine la Capitale plus de deux mois durant.

Un été à l'heure modeuse

La réputation de la mode belge n'est plus à démontrer, même si l'origine de ce succès est relativement récente. Tout commence dans les années '80, avec l'arrivée sur les catwalks des "Six d'Anvers", parmi lesquels Dries Van Noten, Ann Demeulemeester, Walter Van Beirendonck ... Mais aujourd'hui, la mode belge n'est pas restée limitée à six noms, avance Didier Vervaeren, commissaire de l'exposition, ancien directeur artistique de la maison Delvaux et par ailleurs professeur à La Cambre. "Il s'agit en réalité de l'histoire de cinq générations, incluant aussi des Bruxellois et des Wallons. C'est ce que nous voulons démontrer".

Tout est possible

La première vision que l'on retiendra de cette exposition, selon Didier Vervaeren, est un bel exemple de ce que représente la mode belge. Il s'agit de la cape-tapis-traîne, une création surréaliste de Nico Vandevorst. "Tout est possible, tout est permis. C'est l'essentiel", souligne encore le curateur. La créativité des Belges, qui peut paraître excentrique, s'explique peut-être par la grisaille et la pluie régnantes dans le pays, explique pour sa part la styliste Diane von Furstenberg, qui a fait le trajet depuis New York pour assister à l'inauguration de l'expo, le 4 juin dernier. "C'est une contre-réaction". "Je pense que ce sont surtout nos importantes écoles et notre ouverture culturelle qui ont joué un rôle", estime de son côté Didier Vervaeren.

La mode, un art contemporain

L'expo retrace aussi, à travers les nombreuses créations, l'histoire de la mode belge dispersée en divers espaces thématiques, des premières maisons de création au succès des années '80, en passant par les importantes écoles qui forment les futurs stylistes et toute l'industrie qui évolue derrière ce secteur artistique. "En réalité, nous ne possédons pas de vieille tradition ancrée dans les maisons de couture. L'une des premières fut la Maison Norine à Bruxelles, qui avait déjà établit des liens très forts entre l'art et la mode. Elle connut un franc succès dans les années '20 et '30, avant de tomber dans l'oubli", raconte notre guide. Vous pourrez quand même admirer une robe de la Maison Norine au sein de cette exposition. "Les affinités qui lient la mode à l'art représentent une constante en Belgique, peut-être parce que les étudiants en stylisme côtoient dans les académies les autres disciplines artistiques".

Parmi les pièces à ne pas manquer: les bottes en diamants des AF Vandevorst, la première Canette d'Or remportée par Ann Demeulemeester en 1982, l'iconique Wrap Dress de Diane Von Furstenberg, cette Américaine née à Bruxelles, ainsi que des créations anciennes des designers belges les plus connus. "Nous voulons, à travers cette exposition, rendre un hommage aux designers belges et au rayonnement international qu'ils diffusent. Pour nous, la mode est, en un certain sens, un art visual", indique Sophie Lauwers, directrice de Bozar Expo. "La mode se profile de plus en plus comme un art contemporain".

Summer of Fashion

L'expo est l'élément central du festival Summer of Fashion qui se tient en différents lieux de la Capitale. Un parcours reliant la rue Dansaert à l'école de mode bruxelloise La Cambre proposera notamment aux visiteurs de découvrir des installations surprenantes réalisées par des créateurs de mode belges.


Les Belges. Une histoire de mode inattendue. Jusqu'au 13/9 à Bozar. Summer of Fashion Festival. Jusqu'au 20/9 en plusieurs endroits de Bruxelles. Info: www.summeroffashion.be

Nos partenaires