Sur la route des vacances sans souci

01/07/15 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Chaque été, un grand nombre de Belges prennent la route des vacances en voiture. Un choix qui n'est pas sans danger. Nous vous donnons ici des conseils pratiques et vous rappelons quelques règles d'application à l'étranger, afin que vous fassiez route dans les meilleures conditions.

Les 5 points vitaux de votre voiture

Le meilleur moyen d'éviter les surprises désagréables est de prévoir un grand entretien avant le départ. Cinq points méritent en particulier une attention rapprochée : les phares, les freins, les pare-chocs, les essuie-glaces et, surtout, les pneus. Sur les autoroutes françaises, un accident mortel sur cinq se produit pendant les mois de juillet et d'août, le plus souvent en raison d'un pneu défectueux dû à un manque de pression. Il est conseillé de surgonfler légèrement les pneus avant de partir en vacances, puisque le véhicule sera plus chargé que d'habitude.

Bagages

Le principe de base est le suivant : placez les objets les plus lourds au niveau le plus bas, donc plutôt dans le fond du coffre que sur le toit. Si vous devez malgré tout transporter du poids sur le toit de votre voiture, fixez très soigneusement le chargement.

Il est conseillé de ne laisser aucun objet lourd libre dans l'habitacle. En cas de collision ou de freinage brusque, il se transformerait en dangeureux projectile. Un simple thermos (2 kg) sur la banquette arrière représente -en cas de collision à 80 km/h- une masse de près de 60 kg projetée à une vitesse de 25 km/h. Si le thermos frappe un passager, cela peut être fatal.

Estimer le poids du véhicule

Vous avez sans doute déjà observé d'un oeil amusé des voitures ou des remorques chargés à l'excès. Il faut savoir qu'un véhicule trop chargé peut être dangereux. En cas de manoeuvre brusque, il est bien plus difficile de contrôler la voiture. Les aides électroniques à la conduite, en particulier les stabilisateurs tels que ABS, ESC et ESP, fonctionnent également moins bien.

Vous trouverez dans les papiers de votre véhicule (ou dans le mode d'emploi) la charge maximale autorisée. Tâchez d'estimer le poids de vos bagages, des passagers et, le cas échéant, du ou des vélo(s) accroché(s) à l'arrière, en tenant compte que vous devez restez minimum 10 % en dessous du poids maximal autorisé. Vous pourrez adapter la pression de vos pneus sur base de cette estimation.

Photocopiez les papiers du véhicule (et quelques n° d'urgence)

En cas de vol ou d'effraction de votre voiture, vous éviterez bien des ennuis en ayant des photocopies de tous vos papiers. Conservez-les dans un sac, dans votre chambre d'hôtel, en poche, etc. Pareil pour vos numéros d'appel d'urgence, vos papiers de mutuelle ou d'agence de voyage.

Faites le plein au meilleur tarif

Evitez les stations services le long de l'autoroute, votre portefeuille vous dira merci. Elles sont toujours plus chères que celles situées à l'écart (y compris au Luxembourg !). A l'étranger, les les meilleur marché sont souvent couplées à une grande surface et situées à l'entrée des villes. Elles sont en général ouvertes la nuit et acceptent les cartes de crédit.

Si vous prenez la peine de quitter l'autoroute, vous pourrez économiser jusqu'à 15 centimes d'euro/litre, d'après Touring. Sur un plein de 50 l, cela représente 7,50 ?. Toujours selon Touring, le Luxembourg et l'Espagne restent les pays où l'essence et le diesel sont les moins chers. L'Italie est, en revanche, en train de devenir hors de prix : de toutes les destinations de vacances dans le sud de l'Europe, c'est là que vous paierez votre carburant le plus cher.

Gare à la fatigue !

Le grand ennemi du vacancier au volant est la fatigue. Pendant les mois de juillet et d'août, elle est impliquée dans un accident d'autoroute sur trois. Il est donc impératif de partir bien reposé et de faire des pauses toutes les deux heures. Pendant les derniers kilomètres, un arrêt s'impose aussi, car on déplore quatre fois plus d'accidents sur les cent derniers kilomètres à parcourir.

Les heures les plus traîtres, celle où la fatigue guette, sont l'après-midi de 14h à 16h et, la nuit, de 2h à 6h. Le risque de piquer du nez à 16h est trois fois plus élevé qu'à 10h du matin. Si vous ressentez des signes de fatigue, accordez-vous une mini-sieste 15 à 20 min. maximum. C'est suffisant pour "recharger ses batteries".

Respect du code de la route

Trop d'automobilistes se croient déjà en vacances au moment de se mettre derrière le volant. Il est pourtant essentiel de respecter les règles de base que voici : boucler les ceintures de sécurité (y compris celle des passagers endormis), respecter les limites de vitesse (les dépasser ne sert à rien, le gain de temps est nul ou minime) et les distances de sécurité et, enfin, ne jamais rouler sous l'influence de l'alcool. Pour vérifier les limitations de vitesse et la quantité d'alcool dans le sang autorisée par les pays européens, rendez-vous sur le site de la Commission européenne (en anglais). Sur la carte, cliquez sur les pays qui vous intéressent.

Contrôlez vos nerfs

Si vous êtes pris dans des bouchons, inutile de vous laisser aller à la nervosité et aux dépassements. Les autres automobilistes sont dans le même cas, ne les considérez pas comme des concurrents. Préparez votre trajet à l'avance et prévoyez des itinéraires bis en cas d'embouteillages - même si vous utilisez votre GPS. Cela vous évitera pas mal de stress. Prévoyez des jeux et des occupations si vous voyagez avec des enfants.

Quelques règles spécifiques d'application à l'étranger

· En Pologne, en Serbie, au Monténégro et en Macédoine les passagers qui ont bu doivent s'asseoir à l'arrière du véhicule.

· L'Espagne, le Portugal, la France et la Suisse exigent une paire de lunettes (de vue) de réserve au cas où le conducteur en porte.

· En Espagne vous devez avoir dans votre coffre deux triangles de secours. En cas de panne, vous devez en placer un à 50 m devant la voiture et un autre à 50 m derrière.

· Le port du gilet fluo est obligatoire en cas de panne ou d'accident dans la quasi totalité des pays d'Europe. Au Luxembourg,en Espagne et en Italie ceci vaut non seulement pour le conducteur mais aussi pour tous les passagers qui quittent le véhicule.

· En Autriche un feu vert clignotant annonce l'imminence du feu rouge. L'orange et le rouge annoncent que le feu va bientôt passer au vert.

· Aux Etats-Unis on peut, en règle générale, passer au rouge quand il s'agit de tourner à droite dans un carrefour. Le panneau "no turn on red" doit être présent pour indiquer que la règle ne s'applique pas.

· En Roumanie il est interdit de rouler avec un véhicule sale car les poussières et traces de boue peuvent cacher une carrosserie endommagée.

· En Norvège il est interdit de fumer au volant.

· En Allemagne, pour entrer dans un nombre croissant de villes, il faut avoir un autocollant prouvant que le véhicule est écologiquement propre.

· Des ampoules de réserve pour les phares sont obligatoires en Espagne,en Croatie, en Slovénie et en Tchéquie.

· En Italie les barrières des péages s'ouvrent même si votre paiement par carte bancaire a échoué. Mais si vous ne réglez pas la somme dans les 15 jours, vous devrez vous acquitter en plus d'une amende, qui pourra êtes envoyée à votre domicile, parfois des années plus tard.

· Les appareils détecteurs de flashs et de radars fixes sont interdits en France.

· Il est obligatoire de rouler en permanence phares allumés en Hongrie, en Slovénie, au Danemark, en Suède,en Finlande, en Autriche... (liste non exhaustive).

Pour retrouver ces règles, et bien d'autres, surfez sur le site de la Commission europénne et sur le site de Touring.

Nos partenaires