Segway : ça roule à Bruxelles, Anvers, Bruges et Namur !

20/06/11 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

A Bruxelles, Anvers, Bruges et Namur, on en verra plus se balader lentement et silencieusement en Segway. Plusmagazine.be a testé pour vous ce drôle d'engin dans le coeur de Bruxelles.

Cela reste un spectacle étrange que de voir défiler silencieusement en Segway une douzaine de personnes roulant en file indienne sur le trottoir. Mais cet été, vous assisterez sans doute à ce spectacle plus souvent qu'auparavant car l'offre de balades en Segway s'est considérablement multipliée.

Je suis ravi d'apprendre que le point de départ de notre périple se fait dans le centre de Bruxelles (Place d'Espagne), l'occasion de pouvoir m'entraîner 10 minutes sur cet étrange engin à deux roues. Le Segway ressemble à une planche à deux roues munie d'une tige et d'un guidon. En réalité, il s'agit d'un appareil intelligent muni de batteries au lithium qui s'auto-corrige et se rééquilibre grâce à différents capteurs.

Garder l'équilibre!

Tout le monde peut utiliser un segway et notre guide commence l'initiation avec enthousiasme. Vous tenez l'appareil avec les deux mains en restant debout sur la planche. L'appareil se mettra en marche automatiquement lorsque vous mettrez votre corps légèrement en avant. Plus vous vous pencherez en avant, plus il ira vite. Si vous voulez ralentir, il suffit de vous redresser légèrement. Si vous devez freiner rapidement, il vous suffit de plier les genoux. Pour aller à gauche ou à droite, penchez votre corps dans la direction désirée, le véhicule suivra le mouvement automatiquement. Lorsque vous vous penchez en arrière, le segway fera marche-arrière.

Ca fonctionne bien, mais dans les premières secondes, mes vieux souvenirs d'exercice à la poutre en gymnastique me reviennent à l'esprit. Le tout est de passer le cap de cette première peur de tomber et d'oser se pencher pour avancer. Ensuite, le travail de freinage, les changements de direction se font assez facilement. Les dix premières minutes et le travail sur l'équilibre sont les plus délicats.

Sur le trottoir

Les appareils peuvent rouler jusqu'à 35 km/heure, mais les nôtres sont programmés pour ne pas dépasser les 10 km/heure, selon le guide. A cette vitesse, nous pouvons rouler sur le trottoir, selon le code de la route. Une grande partie d'entre nous va en effet faire la balade sur le trottoir. Le guide fera d'ailleurs en sorte de klaxonner pour prévenir les piétons de notre arrivée, mais on se rend compte qu'on est vraiment très silencieux au vu de leurs réactions. Un segway est tellement silencieux que son sifflement est noyé par les bruits de la circulation et de la ville en général. C'est pour cette raison que, dans notre pays, les tours en Segway se font toujours avec un accompagnateur.

Après quelque temps je me sens davantage en confiance sur cette petite planche à roues. Je parviens plus facilement à rester en place lorsque le guide donne une courte explication. Doucement, je me concentre moins sur mon véhicule et je peux profiter de la ville et de ses monuments. Je slalome entre les poteaux, je roule sur les passages cloutés et les passages hors du trottoir sont de plus en plus amusants. Le plaisir est vraiment là.

Tel un empereur romain, je traverse la foule en songeant que le Segway serait l'engin idéal pour rouler dans les embouteillages urbains.

Dans les Marolles

La visite nous emmène sur le Mont-des-Arts via le Boulevard du régent vers l'Esplanade du palais de Justice. En chemin, j'apprends pourquoi le Bozar a de si grandes caves, pourquoi l'horloge de l'église de la Place royale a délibérément 10 minutes de retard et qui était l'architecte du palais de justice.

De l'esplanade, nous descendons dans le quartier des Marolles. Un défilé de segways dans ces quartiers populaires n'est pas un spectacle quotidien. Descendre et monter sur l'engin se fait plus facilement quand il s'agit d'aller prendre un verre sur la terrasse de l'Arrière-Pays, un bar-restaurant sans prétention, situé près de l'église des Minimes, au coin du "Zeekestroet".
Lorsque nous nous approchons du sablon, nous devons manoeuvrer davantage entre les piétons. Certains s'effraient mais la plupart accueillent favorablement notre mode de déplacement écologique. Une deuxième halte nous amène chez le chocolatier Marcolini. L'homme derrière le comptoir nous raconte comment le célèbre pâtissier arpente lui-même le monde entier à la recherche des meilleurs cacaos et ingrédients. Les quatre dégustations font apparaître par magie un grand sourire sur le visage de tous les participants.
Nous devons rester très concentrés pour nous rendre sur la Grand-Place tant la foule est grande. Alors que nous apprenons encore un tas de choses sur la beauté de la Place, nous devenons à notre insu une curiosité touristique et nous sommes pris en photo aussi souvent que l'hôtel de ville.

A la fin du tour, je dois bien dire que c'est avec regret que je dois rendre mon deux-roues. En une heure, il m'a permis de redécouvrir la ville d'un manière bien agréable. Dommage que ce petit bijou d'électronique coûte en moyenne ? 5.900. Il s'avérera aussi certainement moins pratique en hiver et les jours de pluie. Mais pour les citytrips estivaux, il est le compagnon idéal.

En pratique

A Bruxelles et Anvers, Segwaytour organise jusqu'au 30 septembre, des balades guidées de 2 heures les mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche. Les départs se font à 11h, 14h et 16h30. Lieu de départ: l'office du tourisme sur la Grand-Place (aussi bien à Anvers qu'à Bruxelles). Participation : ? 39. Pour info et réservation : www.belgium-segwaytour.com et par e-mail info@belgium-segwaytour.be. Il est possible de réserver jusqu'au jour précédent, pour le jour même, vous pouvez vuos rendre directement à l'office du tourisme

Le parcours standard vous guidera sur les principaux sites touristiques dans les deux villes, mais il est également possible de suivre des parcours à thèmes (le tour Art Nouveau, un parcours artistique, un tour gastronomie...)

A Bruges, vous pourrez faire un parcours en Segway organisé par Moment. Pour un tour de la ville, vous paierez 30 euros de l'heure et 45 euros pour deux heures. Les tours thématiques sont également possibles. Info et réservation: ? 050 688770 ou 0495 906060 et sur http://segwaybrugge.xsite.be/fr

A Namur, vous réservez auprès de Segwaynam (? 0475 661447 en www.segwaynam.be). Les parcours touristiques sont possibles toute au long de l'année. Le tarif : 16 euros pour une demi-heure, 30 euros pour 1 heure et 45 euros pour deux heures.

Les critères pour être autorisé à conduire un segway diffèrent selon l'organisation. A Bruxelles et Anvers, il faut avoir 16 ans, minimum 40 kg et maximum 113 kg. A Bruges vous devez pouvoir prendre part à la circulation et peser au minimum 45 kg et au maximum 110 kg. A Namur : minimum 12 ans, un poids maxima de 120 kg et porter un casque et un gilet fluo.

Nos partenaires