Rénovez votre cuisine à prix doux

26/12/07 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Envie de donner un coup de jeune à votre cuisine ? Avec un peu d'imagination et en vous retroussant les manches, c'est possible !

1- Limitez vos achats et mettez la main à la pâte

Il n'est pas indispensable de s'offrir des meubles design hors de prix pour avoir une cuisine pratique et agréable à vivre. Si la vôtre est un peu vieillotte, dressez un état des lieux objectif et déterminez ce qui doit être remplacé : électroménager (cuisinière, four, hotte...), évier, robinetterie, revêtement de sol... Si vous êtes plutôt bricoleur, limitez-vous à un ou deux achats importants et assurez le restant de la rénovation vous-même.

2- Une plus grande fenêtre fait toute la différence

Les cuisines anciennes sont souvent sombres. La solution ? Agrandir la fenêtre ou la remplacer par une baie vitrée. Ce surcroît de lumière va donner à lui seul un incroyable coup de frais à la pièce. La vue vous donnera envie d'y passer bien plus de temps. D'autant plus que, tout au long de l'année, elle changera au rythme des saisons.

Pour éviter l'effet de serre, optez pour du double vitrage superisolant et pour un bon pare-soleil, placé de préférence à l'extérieur. En hiver, en revanche, l'apport de soleil contribuera à réduire votre facture de chauffage.

3- Débarrassez-vous des armoires superflues

Il y a vingt ou trente ans, les cuisines étaient équipées d'armoires montant jusqu'au plafond, pour exploiter le moindre centimètre carré. Toutes ces armoires sont-elles encore vraiment nécessaires, alors que vos enfants sont partis depuis belle lurette ? En en éliminant certaines, vous ouvrirez l'espace. Les armoires au-dessus du plan de travail peuvent avantageusement être remplacées par des étagères, une vitrine (éventuellement éclairée à l'intérieur pour un bel effet décoratif) ou une barre métallique équipée de crochets afin d'y accrocher différents ustensiles de cuisine. Autre solution, encore plus pratique : ne rien mettre du tout et poser du carrelage rétro, des mosaïques ou une fresque décorative.

4- Zappez le décapage

Vous pouvez redonner vie aux armoires de cuisine en leur offrant 2 ou 3 couches de laque dans un coloris tendance. N'hésitez pas à associer deux tons différents, par exemple.

Les armoires en mélamine ou stratifiées sont les plus faciles à peindre. Les nouvelles peintures de préparation des supports permettent de zapper la case décapage. La laque de fond ou de préparation est une sorte de décapant en bombe. Il suffit de bomber les parties à peindre, d'étaler le produit à l'aide d'une éponge et de le laisser reposer 1/4 d'heure. On le retire avec un chiffon humide et on laisse sécher. Il ne reste qu'à peindre les armoires au rouleau.

Pour rafraîchir des armoires en chêne ou tout autre bois massif, il vaut mieux prendre son temps et les décaper jusqu'à mettre le bois à nu, avant de les enduire d'un vernis protecteur. Cela conserve au bois son aspect nervuré.

5- Un coup de frais pour les carrelages

Ici encore, vive la peinture ! Presque toutes les marques proposent une peinture-laque (semi-)brillante spéciale, avec laquelle on peut redonner vie à d'anciens carrelages. Voici comment procéder :

  • dégraissez les carreaux en deux ou trois fois à l'ammoniaque
  • poncez-les légèrement au papier de verre
  • appliquez une couche de peinture de fond pour carrelage
  • appliquez ensuite deux couches de peinture-laque spéciale carrelages.

Peindre des carreaux ou des dalles de sol est déconseillé : ils sont soumis à une usure telle que la peinture ne tient pas.

Autre méthode : passez délicatement un badigeon spécial sur les joints pour leur redonner leur blancheur. S'ils sont très sales, deux couches peuvent être nécessaires.

6- De la cire de carrosserie pour le plan de travail

Vous atténuerez ou enleverez les griffes et rayures sur le plan de travail en matière synthétique en l'enduisant d'une simple cire pour carrosserie. Peindre le plan de travail n'est pas une bonne idée : à chaque nouvelle griffe, des fragments de peinture risquent de migrer dans les aliments !

7- Une table dénichée en dépôt-vente

Vous en avez assez de votre vieille table en formica ? Faites un tour dans les dépôts-vente. Une simple table en bois aura tout de suite fière allure si vous la décapez avant de la laquer dans un coloris gai, assorti à votre cuisine. Les tables en bois peint sont très à la mode et beaucoup plus agréable à l'usage qu'une table au plateau en matière synthétique. Tâchez de chiner une ancienne table avec ses chaises coordonnées. Vous pourrez les peindre dans la même couleur ou jouer le contraste en les dépareillant.

8- Des rideaux tout neufs à petit prix

Vous pouvez remplacer des tentures décolorées par le soleil, usées ou démodées par des rideaux ou des stores beaucoup plus tendance. Ils filtrent les rayons du soleil, tout en laissant passer la lumière. Vous pouvez opter malgré tout pour des tentures classiques mais imprimées d'un motif amusant ou déclinées dans un ton joyeux. Si vous savez coudre, à vous les tissus vendus au mètre dans les magasins de tissus et/ou de décoration.

9- Laissez parler votre sens artistique

Si vous aimez la calligraphie, le dessin ou la peinture, tirez parti de ces hobbys dans la rénovation de votre cuisine - touche perso assurée ! Vous pouvez peindre sur un pan de mur (au-dessus du plan de travail ou ailleurs) une recette ou des noms de plats. Après les travaux de peinture, pourquoi ne pas ajouter des motifs au pochoir sur les murs, sur les armoires et/ou sur une table et ses chaises en bois ?

10- Déménagez le (second) téléviseur

Vous avez un téléviseur qui sert peu et vous aimeriez pouvoir regarder le JT et d'autres émissions pendant que vous cuisinez des petits plats ? Vous en avez assez de vous dipsuter avec votre mari sur le choix des programmes télé ? La solution est toute simple. Il suffit d'installer un second téléviseur dans la cuisine (n'oubliez pas de faire tirer un câble pour la télédistribution) pour cuisiner tout en vous délassant.

Nos partenaires