Plaines de l'Escaut : un parc naturel

19/12/07 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Le Parc naturel des plaines de l'Escaut, situé entre Tournai et Mons, permet au promeneur de remonter le temps. Au début du printemps, les nombreuses zones humides se colorent de narcisses et d'anémones. Et, sous le sol de Bernissart, des dinosaures attendent encore qu'on les découvre...

La Pierre de Brunehaut, un impressionnant menhir, a été érigée à Lesdain par nos lointains ancêtres aux alentours de 2.500 ans avant Jésus-Christ. Des centaines de légendes circulent au sujet de ce mystérieux monolithe, entouré de dizaines de pépinières et de plantations... Il s'élève dans la partie occidentale du Parc naturel des plaines de l'Escaut, entre Tournai et le Borinage, qui s'étend sur 40 kilomètres le long de la frontière française.

Au cours de notre balade, nous nous limiterons à la partie située au sud de l'autoroute E42. Depuis 1996, cette région constitue un parc naturel. Depuis peu, elle s'est associée à une entité française pour former le Parc naturel transfrontalier du Hainaut. La Maison du Parc de Bon-Secours est un excellent point de départ pour une excursion. Elle se situe à la lisière du massif forestier de Bon-Secours, qui couvre à la fois le territoire belge et français.

Equipé d'un guide audio, vous pouvez admirer le paysage en effectuant une étonnante balade dans la cime des arbres, sur un promenoir situé à 16 mètres du sol. Et au sein même de la Maison du Parc, on vous attendra pour l'Escale forestière, un parcours plein de surprises où vous apprendrez à mieux connaître la vie dans la forêt.

A un jet de pierre, on peut découvrir la basilique néo-gothique de Bon-Secours avec sa tour octogonale. Elle se situe sur le point culminant de la région. La statue de Marie qui surplombe l'autel majeur constitue depuis 1636 un objet de vénération, parce qu'elle aurait contribué à endiguer l'épidémie de peste qui sévissait dans la région.

De mystérieux marécages

Toute l'étendue du territoire du parc naturel est composée de forêts attrayantes et de nombreuses zones humides et marécageuses. Entre Tournai et la frontière française, l'Escaut a autrefois fait l'objet de réaménagements. De plus, les anciens bras du fleuve ont été fermés et ont constitué leur propre biotope. Les nombreux canaux qui sillonnent cette région forment une deuxième ressource en eau. L'ancien canal reliant Callenelle à Péronnes n'a pas beaucoup changé depuis le XIXe siècle. Avec le plus récent canal Nimy-Blaton, il alimente le grand étang de Péronnes, entièrement consacré aux sports nautiques et aux loisirs aquatiques.

La réserve naturelle d'Harchies constitue probablement la plus belle et la plus mystérieuse région marécageuse. Elle est née de l'effondrement d'anciens puits de mine et a eu la chance de redevenir totalement sauvage. En raison de sa richesse ornithologique, ce site est maintenant reconnu comme réserve naturelle d'intérêt universel. Ici, vous pourrez longer des zones marécageuses et de grands étangs dans lesquels des troncs d'arbre nus et des souches sortent de l'eau comme des squelettes. Les réalisateurs du Seigneur des Anneaux auraient certainement pu y trouver un décor parfait pour leur film.

Les visiteurs individuels peuvent pénétrer librement dans le domaine (les groupes à partir de 15 personnes doivent demander un guide). Depuis l'aire de stationnement, un seul chemin, non balisé, sillonne les marais et les étangs. Le retour se fait sur ce même chemin (il faut compter 2h30 aller-retour). Le long du parcours, vous trouverez de nombreux panneaux d'information et des postes d'observation. N'oubliez pas d'emporter vos jumelles !

Pas d'or mais des dinosaures

Juste à l'ouest d'Harchies, à Bernissart, les mineurs ont fait, en 1878, une spectaculaire découverte. Sous terre, ils se sont heurtés à un puits profond dans lequel ils ont cru voir scintiller quelque chose. De l'or ? Après enquête approfondie, il s'est avéré que le puits abritait les os de 31 dinosaures et les fossiles de 3.000 poissons et varans géants. Les dinosaures semblaient être des iguanodons, des reptiles herbivores de 10 mètres de long et de 5 mètres de haut. Leur présence indique que la région devait déjà être aussi marécageuse il y a 130 millions d'années.

Il n'y a pas longtemps que le sous-sol de Bernissart a livré tous ses secrets. En effet, il y a cinq ans, de nouveaux ossements découverts au terme de forages ont prouvé qu'à partir de 120 mètres de profondeur sommeillaient encore bon nombre de fossiles et d'os de dinosaures.

Les squelettes d'iguanodons déjà retrouvés et reconstitués se trouvent aujourd'hui au Musée des sciences naturelles de Bruxelles, à l'exception d'un seul, qui est exposé dans le petit Musée de l'Iguanodon, situé au centre du village de Bernissart, avec les fossiles d'un crocodile préhistorique, des fossiles géants, des empreintes de pattes et de griffes de dinosaures et une remarquable collection de minéraux. Ne vous attendez toutefois pas à y trouver à un mini Jurassic Park. Le musée aurait, en effet, besoin besoin de quelques rénovations mais après l'avoir visité, vous pourrez affirmer que vous avez vu un dinosaure à l'endroit de sa découverte.

Goûter au printemps

Les 600 kilomètres de chemins balisés destinés aux promeneurs, aux cyclistes, aux mountainbikers ou aux cavaliers vous permettront d'explorer activement le Parc naturel des plaines de l'Escaut. Au début du printemps, certaines promenades valent vraiment la peine, vu l'abondance de narcisses, d'anémones et autres trésors printaniers. Des balades (toutes balisées) à ne pas manquer !

Bon-Secours : le Circuit du Maréchal de Croÿ et le Circuit de l'Avenue de l'Hermitage.
Ces deux circuits, d'une longueur de 3 kilomètres, traversent le massif forestier transfrontalier de Bon-Secours. Départ à la Maison du Parc. Promenades N° 30 et 31.

Bléharies : trois promenades d'1, 3,5 et 5 kilomètres, le long d'un ancien bras de l'Escaut. Ces balades offrent un véritable festival d'oiseaux, de plantes et de fleurs à proximité de l'eau. Départ au pont sur l'Escaut. Promenades N°42.

Lesdain (Brunehaut) : le circuit des Pépinières (6 kilomètres) vous emmène au travers d'une mosaïque de plantations et le long de la Pierre de Brunehaut. Un must en période de floraison (c'est-à-dire de la mi-mars à la fin avril). Départ sur la place du village de Lesdain. Circuit N°33.

Maubray : promenade le long du vieux canal entre Maubray et Callenelle (5 kilomètres). Le canal découpé, étroit et profond, constitue une part vivante de l'archéologie industrielle. Vous pourrez y faire d'inoubliables promenades sur les rives verdoyantes. Départ à Pont Royal à Maubray (promenade N°45).

Plus d'info :

  • Maison du Parc naturel des plaines de l'Escaut :
    Rue des Sapins 31, 7603 Bon-Secours, Tél : 069 77 98 10
    www.plainesdelescaut.be
  • La Route paysagère balisée sillonne l'ensemble du parc naturel sur une longueur de 120 kilomètres. La balade peut s'effectuer en voiture ou en vélo (possibilité de faire deux circuits de 60 kilomètres).
    Vivement recommandé : deux pochettes avec des randonnées pédestres dans le Tournaisis. Ces pochettes pédestres contiennent respectivement 35 et 36 fiches décrivant chacune une promenade. Disponibles en français et en néerlandais (2 ? par pochette).
  • Musée de l'Iguanodon : ruelle des Médecins, 7320 Bernissart. Ouvert de 9 à 12 h et de 13 à 17 h (du 1er avril au 30 septembre) et de 10 à 12 h et de 14 à 18h), fermé le lundi. Entrée : 4 ?. Tél : 069 76 66 13

Nos partenaires