Parler et se détendre dans la salle de bain

21/12/07 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Vous souhaitez rénover votre salle de bains tout en pensant à demain ? L'architecte Anthony Duffeleer recommande de prévoir davantage de possibilités assises, tout en conservant votre baignoire. Sans que cela ne vous coûte une fortune...

Si vous envisagez de rénover sérieusement votre salle de bains qui a 20 ou 25 d'âge, faites attention à ne pas tomber dans les extrêmes. Il faut, en effet, résister à la tentation coûteuse de faire de votre salle de bains un espace bien-être de luxe. L'autre piège consiste à la transformer en un style maison de retraite, avec installations accessibles aux chaises roulantes...

Il existe également des solutions intermédiaires moins onéreuses, et réalisables dans de plus petites salles de bains. Anthony Duffeleer, architecte et concepteur de nouveaux produits.

Dans des espaces plutôt restreints (par exemple 2,6 x 3 m), il combine une baignoire et une douche avec diverses astuces permettant de s'asseoir, de faire sa toilette ou de lire un livre. "Avec l'âge, on a tendance à passer plus de temps dans sa salle de bains, même en compagnie de son partenaire, explique-t-il. Il faut donc aménager les espaces existants de façon à obtenir un plus grand confort d'assise. Ainsi, pendant que votre partenaire prend son bain, vous pouvez vous asseoir à ses côtés, et discuter, ou même planifier votre journée. Vous pouvez vous habiller tout en restant assis, vous maquiller, etc. La salle de bains devient une extension de votre salle de séjour. "

Et concrètement, cela donne quoi ?

  • Encastrez la baignoire existante dans un coffrage, avec un rebord plat de 80 ou 90 cm de large. Cette banquette vous servira d'appui pour entrer et sortir de la baignoire.
  • Gardez votre baignoire, conseille l' architecte, mais agrémentez-la d'une douche. La baignoire garde toute son importance pour le bien-être, tandis que la douche servira pour l'hygiène quotidienne et de brèves séances de relaxation.
  • Vous pouvez faciliter l'entrée dans la baignoire en incorporant une marche rétractable dans le coffrage. Mieux encore : enfoncez légèrement la baignoire dans le sol jusqu'à une hauteur d'environ 45 cm, en combinaison avec la marche rétractable. Essayez d'éviter les poignées murales comme aide d'appoint, elles évoquent un peu trop les problèmes moteurs...
  • Optez pour une douche au niveau du sol ou très peu élevée. La cabine de douche doit absolument être munie d'une banquette. Vous pourrez ainsi prendre votre douche en position assise. Si vous n'utilisez pas la douche, vous bénéficiez d'une place assise supplémentaire pour lire ou pour discuter pendant que votre partenaire prend son bain.
  • Pour optimiser l'espace disponible dans une salle de bains plus petite, la large tablette qui entoure la baignoire peut être disposée de manière à servir de banquette face aux lavabos. Vous pourrez vous maquiller ou vous laver en position assise. La face arrière de la paroi de la douche peut servir de miroir.

De petites adaptations pour plus de confort

Pour accroître le confort de votre salle de bains, d'autres adaptations sont envisageables, explique Anthony Duffeleer. Voici ses suggestions :

  • Dans les baignoires existantes, il arrive que la robinetterie ne soit pas installée de manière très judicieuse, ce qui implique un risque de blessure. Remplacez-la par un robinet latéral intégré et sans bec (plus connu sous l'appellation d' Aquafil). Vous pouvez également faire déplacer le robinet.
  • Faites revêtir la banquette entourant la baignoire (ainsi que les autres sièges éventuels de la salle de bains) d'une matière résistant à l'eau. Pour y ajouter une touche ludique, choisissez une garniture dans des tons vifs, qui contrasteront avec le mobilier de couleur blanche.
  • Pour un sol anti-dérapant, un film acrylique totalement transparent est plus esthétique que des dalles anti-dérapantes rugueuses.
  • Un bon éclairage est indispensable. Une lumière d'ambiance ne suffira pas, et risquera, au contraire, de créer des effets d'ombre indésirables lors du maquillage ou du rasage.

L'idéal est de combiner un éclairage de travail uniforme autour du lavabo (d'une intensité de 500 lux) avec une lumière d'ambiance dans la pièce. Pour une ambiance feutrée, il vous suffit de couper l'éclairage de travail.

Nos partenaires