Pailler avec de la tonte de gazon : rien de se jette, tout s'exploite

25/06/14 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

A moins d'avoir une tondeuse automatique, la tonte du gazon n'est pas le labeur le plus folichon. Au lieu de faire d'incessants allers-retours vers le compost chargé du bac rempli d'herbes coupées, utilisez-les directement dans votre potager ou au pied de vos fruitiers !

Paillis, amendement, moins de désherbage, ... voilà autant de services que peut vous rendre la tonte fraîche de votre pelouse. L'herbe tondue forme un paillis protecteur et nourricier autour des légumes, des fraisiers ou encore des arbres fruitiers. Pour économiser du temps en désherbage, paillez en surface au pied des cultures, mais en couches peu épaisses. L'herbe encore fraîche pourrait pourrir si elle ne sèche pas bien.

On étale, on aère, on se sert

Videz le bac de ramassage de votre tondeuse dans un coin ensoleillé du jardin où vous étalerez les herbes coupées en couche mince afin qu'elles sèchent rapidement. Si vous manquez de place, la couche peut être plus épaisse, mais de 20 centimètres maximum. Pour éviter la fermentation, il faudra l'aérer et la retourner régulièrement. Dès que les brins d'herbe sont parfaitement secs, votre paillage est prêt. Il ressemble alors à du foin finement haché. Il ne reste plus qu'à le déposer au pied des massifs de fleurs ou des légumes. L'azote de l'herbe est un excellent apport pour certains légumes, comme les légumes feuilles (salades, choux, épinards, ...). La couche doit être fine au pied des plantes potagères qui ne restent pas longtemps en place : épinards de printemps, radis de tous les mois, salades pommées ou à couper.Ce paillis très fin protègera le sol contre l'érosion due aux fortes pluies et au vent. Il conservera plus longtemps l'humidité de la terre et freinera le développement des mauvaises herbes (comme la plupart des autres paillis), évitant ainsi des arrosages ainsi que le dur labeur de désherbage.

Matières organiques

La couche sera plus épaisse (2 à 5 centimètres) pour les cultures potagères plus importantes comme les aubergines, les cornichons, les concombres, les courges, les melons, les poivrons ou les tomates. Il sera nécessaire de remplacer cette couche dès qu'elle diminuera à cause du vent et du soleil. Procédez de la même manière au bas des plates-bandes, des arbustes et des haies.Par rapport à d'autres matériaux, la tonte de gazon se décomposera en quelques semaines, apportant plus rapidement des matières organiques au sol.

Ni trop fine, ni trop épaisse

L'épaisseur de la couche de paillage est d'une grande importance. En effet, si elle est trop faible, elle ne sera d'aucune utilité, l'herbe va se dessécher, mais à peine se décomposer. Une épaisseur trop forte produira un échauffement rapide de l'herbe déposée, ce qui risque de brûler vos plantations, avec un risque toutefois minime pour les fruitiers.

Vie souterraine

La tonte séchée peut aussi être utilisée en paillis épais pour protéger les fraisiers, pour étouffer de l'herbe ou pour concrétiser la circonférence des troncs d'arbre et empêcher ainsi les mauvaises herbes de pousser à leur pied.Selon la taille de l'arbre fruitier, il faut compter entre 50 centimètres et un mètre de rayon, sur une épaisseur de 10 à 15 cm. Cette herbe entassée va peu à peu composter naturellement. Si, au bout de quelques semaines, vous retournez les herbes séchées, vous découvrirez toute une vie souterraine, un humus noir est en formation. Ce renouvellement naturel des ressources du sol n'a plus rien à voir avec les engrais de synthèse. Evidemment, pourpouvoir utiliser ces déchets verts, il faut bien sûr que votre pelouse soit exempte de désherbant chimique.

Brun et vert

Si, malgré vos efforts de paillage, il vous reste encore quantité d'herbes tondues, vous pouvez bien sûr les déposer sur le tas de compost. Mais il faudra y apporter en même temps des déchets bruns plus secs (paille, carton, copeaux de bois, feuilles mortes, ...) pour éviter les risques de fermentation. Il faut alterner les couches de déchets bruns et celles de déchets verts.Pour obtenir un bon rapport carbone/ azote (compris entre 25 et 30), il faut ajouter, en volume, moitié de déchets verts et moitié de déchets bruns à chaque fois. Un volume de tonte de gazon pour un volume de paille par exemple.

Nos partenaires