Maghreb : ses plus belles villes

30/07/09 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Villes, déserts, cités antiques où s'est inscrite l'Histoire sont nos points de départ pour découvrir autrement des destinations aux paysages majestueux qui, une fois que vous avez goûté à leurs saveurs, vous capturent le coeur et l'esprit.

Sommaire:

Chinguetti et Ouadane (Mauritanie)
Un merveilleux mirage

La Mauritanie forme la transition entre l'Afrique du Nord et l'Afrique subsaharienne. La population se compose d'un mélange de Berbères arabes et d'Africains noirs. Elle a toujours été un pays de passage et, aujourd'hui encore, les caravanes traversent en permanence ses infinies étendues de sable. Chinguetti et Ouadane, villes historiques du désert, sont situées dans le Nord, le long d'une des nombreuses routes de caravanes. Chinguetti était jadis une métropole animée et la septième ville sainte de l'Islam. Aujourd'hui, elle livre surtout un combat contre l'avancement du désert. L'Unesco a d'ailleurs lancé un vaste projet de protection de la ville contre la progression des dunes de sable.

Dans les ruelles de Chinguetti, on trouve de nombreuses bibliothèques dont certaines remontent au XIVe siècle. Il arrive que ces dernières s'enorgueillissent de manuscrits bien plus anciens encore. 120 km plus loin dans le désert, au sommet d'une colline, se dressent les ruines d'Ouadane, qui était autrefois un centre commercial florissant où l'on pratiquait le négoce du sel, des dattes et de l'or. Aujourd'hui, les palmiers et l'oasis proche ont tout pour vous faire croire en un merveilleux mirage.

Infos : Ambassade de Mauritanie, avenue de la Colombie 6, Bruxelles, tél.02 672 47 47

Sidi Ifni (Sud marocain)
Le paradis des surfers et des parapenteurs

Maghreb : ses plus belles villes

Au Sud du Maroc, Sidi Ifni, une petite ville de pêcheurs, a appartenu à l'Espagne jusqu'en 1969. Aujourd'hui encore, l'atmosphère espagnole y est toujours palpable. Le soir, les habitants flânent le long de la promenade de mer et la plupart des bâtiments sont érigés dans le style Art déco espagnol des années 1930. Le départ des Espagnols a suscité un exode des habitants de la ville mais depuis, bon nombre d'édifices et de maisons ont été restaurés. Les plages des environs sont magnifiques, avec leurs formations rocheuses biscornues en grès rouge et leurs falaises à pic. Chaque été, les vagues impressionnantes de l'océan atlantique font le délice des milliers de surfeurs avides de sensations fortes.

Infos : Office du tourisme marocain, avenue Louise 402, 1050 Bruxelles, tél.02 646 63 20 et www.visitmorocco.com

Maghreb : ses plus belles villes

Des quatre villes royales du Maroc, Marrakech frappe le plus l'imagination. L'ancienne capitale du pays est unique. La place Djemaa-el-fna avec son animation nocturne, ses restaurants "ambulants" et son mélange hétéroclite de vendeurs, d'acrobates et de charmeurs de serpents ainsi que les nombreux cafés avec terrasses est un véritable enchantement.

A deux pas de là, on trouve la Koutoubia, une mosquée au superbe minaret hispano-mauresque datant du XIIe siècle (photo de droite). En se promenant parmi les tanneries dans la vieille ville, à travers le labyrinthe des souks ou en visitant les riads dans les ruelles étroites, on oublie très vite le stress de la vie moderne.

Maghreb : ses plus belles villes

En revanche, à deux pas de là, dans la ville nouvelle, les hôtels de luxe côtoient de grands centres commerciaux, des bars et des restaurants branchés. Marrakech est situé au pied du massif de l'Atlas, un excellent point de départ pour découvrir le désert ou la montagne. Ou pour visiter les curiosités hors de la ville, comme le Jardin de la Ménara avec son impressionnant bassin et le Jardin Majorelle, conçu par l'architecte français du même nom.

Tamanrasset (Sud de l'Algérie)
L'âme des Touaregs

Maghreb : ses plus belles villes

L'Algérie est souvent considérée comme un pays dangereux par les touristes. Pourtant, dans le Sud profond, la sécurité ne pose aucun problème. Il est néanmoins obligatoire de faire appel à une agence de voyage reconnue par le ministère du Tourisme (et qui observe strictement ses directives) pour visiter cette région où un massif montagneux se dresse au beau milieu du Sahara.

Tamanrasset en est le chef-lieu. Cette superbe oasis, haut lieu de commerce pour les Touaregs, est perchée à quelque 1.400 mètres d'altitude. Le climat y est donc plus tempéré et plus sec que dans les régions avoisinantes. Tamanrasset est aussi le point de chute idéal pour découvrir le Hoggar (ou Ahaggar), un véritable désert de roches volcaniques. L'érosion y a créé un décor lunaire étonnant. Le paysage tourmenté de l'Assekrem est, lui, célèbre pour avoir accueilli le linguiste, moine trappiste, explorateur, et aussi ermite, Charles de Foucauld. Sa tombe y est toujours considérée comme un lieu de pèlerinage. On découvre partout des tumuli, des peintures rupestres et des gravures qui illustrent la vie dans le désert.

Le plateau du Hoggar ravira les amateurs de nature car la fraîcheur relative qui y règne favorise une grande biodiversité. Les oiseaux migrateurs apprécient ses étangs, car même au cours des périodes les plus sèches, ils sont nombreux. Et, les années plus humides, on peut aussi admirer de magnifiques floraisons.

Infos : Ambassade d'Algérie, avenue Molière 209, 1050 Bruxelles, tél.02 343 50 78

Maghreb : ses plus belles villes

C'est dans la région de Sousse, et ses superbes plages, dans le Nord-Est du pays, que se concentre une grande partie du tourisme tunisien. Cette ville a toujours été un important centre commercial, tant du temps des Phéniciens et des Romains que de celui des Arabes. A l'intérieur des vieux murs de la ville, la médina abrite la grande mosquée et un ribat, une forteresse médiévale, à la fois château fort et monastère, occupée par des moines soldats. Dans les souks, vous trouverez des étoffes, de la ferronnerie, des vêtements et des céramiques. Tandis que dans la kasbah, le musée archéologique recèle les plus belles mosaïques antiques de Tunisie. Ne manquez pas la visite des catacombes de cinq kilomètres de long à la sortie de la ville. Avec celles de Rome, elles sont les plus importantes de l'Antiquité.

Infos : Office national du tourisme tunisien, avenue Louise 162, 1050 Bruxelles, tél.02 648 23 55

Matmata et Tataouine (Sud de la Tunisie)
Le pays des Berbères

Maghreb : ses plus belles villes

Les Berbères vivent depuis des siècles dans le Sud de la Tunisie, entre Matmata et Tataouine. Ils ont complètement adapté leur mode de vie au désert. Seules les habitations troglodytes dans lesquelles ils vivaient autrefois sont aujourd'hui en grande partie abandonnées.

C'est cette région qui a servi de décor pour Star Wars, le célèbre film de science-fiction de George Lucas. On y trouve de nombreux ksours (photo ci-contre), des greniers séculaires constitués de cellules d'engrangement appelées ghorfas. Autour de ces greniers, souvent entourés de murs, se sont construites de petites villes, comme Tataouine (photo ci-dessous) qui attire de nombreux touristes.

A 120 km de Tataouine, au beau milieu d'immenses dunes de sable, l'oasis paradisiaque de Ksar Gilane, est le lieu de reproduction favori des oiseaux. Il faut dire que les sources qui baignent arbres et plantes sont particulièrement accueillantes.

Maghreb : ses plus belles villes

A l'Est de Tripoli, la capitale libyenne, on trouve la ville romaine la mieux conservée du monde. Leptis Magna était à l'origine une ville phénicienne sous l'influence de Carthage. Après la destruction du royaume carthaginois, elle s'est transformée en importante ville portuaire et est devenue un important centre de production d'huile d'olive. Elle a connu son âge d'or sous l'empereur Septime Sévère (193-211), qui y est né et a fait complètement reconstruire la ville et le port.

Sur le site archéologique situé à l'Est de Tripoli, de nombreux édifices tels que l'arc de triomphe, les stades sportifs, les bains d'Hadrien, le forum, le temple et l'amphithéâtre ont résisté à l'usure du temps. En 2005, des scientifiques allemands ont découvert dans des thermes romains des mosaïques richement colorées datant des Ier et IIe siècles après J.-C., dont une représentation d'un gladiateur, qui est considérée comme un des chefs-d'£uvre de l'art de la mosaïque romain. On peut aujourd'hui les admirer au musée de Leptis Magna qui est aussi situé sur ce site.

Infos : Ambassade de Libye, avenue Victoria 28, 1000 Bruxelles, tél. 02 649 21 13

Nos partenaires