Livre : "Tu seras un raté mon fils!" de Frédéric Ferney

05/02/15 à 13:17 - Mise à jour à 13:17

Quand on pense à Churchill, un des personnages les plus marquants du XXème siècle, on imagine un homme sûr de lui. Rien ne semble le perturber, c'est un véritable meneur d'hommes. Mais une blessure profonde a marqué son destin. Winston était dédaigné par son père.

Ce grand aristocrate n'avait que du mépris pour son fils qu'il traitait de bon à rien au point de le surnommer " le raté mondain ". Cette blessure le marquera à vie et explique sans doute sa force de caractère, sa volonté de vaincre envers et contre tout.

Ce " raté " deviendra le héros de tout un peuple. Il incarne l'image même de celui qui a gagné la Seconde guerre mondiale. Le pire ennemi d'Adolph Hitler c'est lui.

Personnage hors du commun, tenace et courageux, l'homme à l'éternel cigare avait d'étonnantes lubies. Pour l'anecdote, on retiendra qu'il ne se déplaçait jamais sans sa bouilloire, ses bouteilles de champagne et sa baignoire.

Maniaco-dépressif, toute sa vie est parsemée de hauts et de bas. Il était capable du pire et du meilleur. Fascinant, machiavélique, il a le goût du pouvoir et de la communication.

Frédéric Ferney brosse un portrait inhabituel du véritable mythe qu'est Winston Churchill. Ce n'est pas une biographie , juste une légende analysée sous un angle bien particulier.

" Tu seras un raté mon fils ! " de Frédéric Ferney, éditions Albin Michel , 272 pages.

Nos partenaires