Le Viking qui voulait épouser la fille de soie, Katarina Mazetti, éditions Gaïa, 256 pages.

08/04/14 à 13:28 - Mise à jour à 13:28

Katarina Mazetti nous surprend de nouveau. Elle se lance avec beaucoup de talent dans le roman d'aventures. Nous voilà emportés au Xe siècle, en Suède, en compagnie du peuple Viking.

Quand on pense aux Vikings, ce sont des images de violence qui nous viennent à l'esprit. Mais ils furent aussi de grands marins et d'habiles marchands qui sillonnaient les mers à la recherche de marchandises à échanger, et aussi d'esclaves à acheter. Ils ont trouvé la route de la soie et les marchés d'Orient.

L'histoire, c'est la rencontre de deux familles que tout oppose. Un constructeur de bateaux qui élève seul ses deux fils sur une île du sud de la Suède se trouve dans l'obligation de recueillir les enfants d'un marchand de soie de Kiev après la mise à sac de la ville par des pillards. Le luxe, la poésie et la délicatesse ont toujours fait partie de leur vie. Le raffinement des uns s'oppose à la rudesse des autres. De cette rencontre improbable naîtra une véritable saga où chaque personnage a sa propre histoire. Les rebondissements s'enchaînent, il y a du suspense, de l'amour, du sang, des combats et même de très belles envolées poétiques.

On y découvre la vie quotidienne dans un village du grand Nord, les croyances, les rituels religieux, la vie des esclaves. Nous suivons sans aucune difficulté et avec délice une étonnante leçon d'histoire qui nous donne envie d'en savoir plus sur cette culture viking que nous connaissons si peu.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos