Le vert nouveau est arrivé !

07/12/11 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Depuis que les intérieurs épurés n'ont plus la cote, la végétation fait son grand retour dans la maison... mais les plantes vertes d'aujourd'hui sont bien différentes de celles d'hier et la manière dont elles s'exhibent dans nos salons non plus n'est plus la même.

Tout récemment encore, les intérieurs dits " minimalistes " étaient l'objet de toutes les préférences : mobilier austère aux teintes grises, blanches ou noires, décoration sobre, alu et inox, lignes claires, formes géométriques... Autant dire que les plantes vertes, dont l'apparence obéit rarement à des règles strictes, n'avaient guère leur place dans ce genre de décor !

Matières organiques autorisées !

Aujourd'hui, la mode est toutefois revenue aux intérieurs chaleureux voire franchement exubérants, tout en formes organiques, éléments naturels, tissus, meubles en bois et couleurs chamarrées... et les plantes y ont évidemment leur place, même si, comme l'explique Kris Naudts, fleuriste réputé pour ses créations hors du commun, " les variétés ne sont plus les mêmes qu'autrefois et leur rôle dans la maison aussi a évolué ".

Lors du récent salon Cocoon, axé sur le thème Into Green, Kris Naudts a présenté ces nouvelles stars végétales dans une serre du futur. Il résume pour nous les dernières tendances.

Plus de feuilles, moins de fleurs

Une maison pleine de plantes, c'est sympa, mais il ne faudrait pas non plus que cela demande trop d'entretien ! Les horticulteurs se concentrent donc de plus en plus sur les essences n'ont besoin d'eau qu'une fois par semaine. " L'idée est de se fixer un jour précis pour l'arrosage ", explique Kris Naudts. " Ce choix implique toutefois de renoncer largement aux espèces fleuries en faveur des plantes vertes, dont il est beaucoup plus facile de créer des variétés à arrosage hebdomadaire. Les fleurs, elles, continuent à demander un apport d'eau deux à trois fois par semaine. "

Un nouveau look

Parmi les nouveautés les plus marquantes, on retrouve beaucoup de vieilles connaissances parées de formes ou de couleurs jusqu'ici inconnues:

  • Des sansevières aux feuilles très étroites.
  • Des gloxinias ultra-compacts.
  • Des kalanchoes qui prennent la forme d'un arbre miniature ou se développent en hauteur.
  • Des hortensias d'intérieur arborant, au sommet de leur tige, une fleur géante unique.

Le grand comeback

Après des années d'oubli, certaines espèces connaissent aujourd'hui un véritable retour en grâce - c'est par exemple le cas des bromélies, mais aussi des grands cactus (très seventies !). Le " comeback " le plus spectaculaire est toutefois celui du pachirier aquatique ou arbre à monnaie, avec son tronc tressé surmonté d'un toit de feuilles palmées : c'est l'une des plantes vertes les plus demandées du moment.

Et pourquoi pas un fruit ?

L'ananas miniature en est l'exemple le plus connu... mais avez-vous déjà pris la peine d'admirer le port retombant d'Ipomoea batatas, alias la patate douce de la cuisine exotique ? Avec un peu de chance, elle vous régalera même de ses tubercules sucrés !

Une cascade d'orchidées

Les orchidées-papillons (Phalaenopsis) ont conquis bien des intérieurs depuis plusieurs années déjà... et leurs propriétaires ne sont pas peu fiers de parvenir non seulement à les garder en vie mais encore à les faire refleurir, saison après saison. " Personne n'aurait pu prédire le succès de cette variété qui, pour l'heure, n'a pas encore de successeur à sa mesure ", commente Kris Naudts. " La dernière mode est de faire pousser les tiges le long d'une structure de grillage aux formes baroques, de façon à créer une véritable cascade d'orchidées. "

L'affaire est dans le sac !

Oubliez les plantes vertes sur une console, une étagère ou une table basse : la nouvelle mode, ce sont les sacs suspendus (disponibles chez tous les pépiniéristes), l'équivalent intérieur des sacs potagers qui avaient déjà envahi nos balcons et terrasses il y a deux ou trois ans. Il suffit de placer une plante verte - pas trop grande de préférence - dans ce sac parfaitement étanche et de suspendre ensuite celui-ci à un mur, un meuble, un escalier ou même une échelle. Et pour arroser, plus besoin de grimper sur une chaise : on décroche et on raccroche !

Les plus audacieux vont même jusqu'à créer avec ces sacs de véritables murs végétaux, dignes de la façade du musée du Quai Branly à Paris.

Le pot d'abord, la plante ensuite

On trouve à l'heure actuelle des (cache-)pots tellement jolis qu'ils en éclipsent presque la plante. " Je vois même de plus en plus de clients qui craquent pour un cache-pot... et ne se demandent qu'ensuite ce qu'ils vont y mettre ", ajoute Kris Naudts en riant.

Parmi les autres tendances incontournables, citons encore les (cache-)pots surdimensionnés, dont la largeur et la hauteur dépassent largement les besoins de la plante. Pour en tirer le meilleur parti sur le plan décoratif, placez-en un seul bien en évidence ou optez pour une rangée de pots identiques.

Conseils à domicile

A l'instar des boutiques de déco, certains pépiniéristes se rendent désormais à domicile avant l'achat afin de conseiller le client dans le choix de ses plantes. La taille des fenêtres, le type de chauffage, les exigences en termes d'entretien et nos propres attentes sont autant d'éléments à prendre en compte. " Choisir ses plantes vertes, c'est aussi analyser sa personnalité et son logement ", résume Kris Naudts.

Nos partenaires