Le Pont des Anges de Philippe le Guillou

09/05/12 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Le Pont des Anges est un roman d'anticipation. Nous sommes à Rome, dans la seconde moitié du XXIe siècle.

Le pontificat du premier pape africain s'achève dans le sang et les attentats. La religion catholique est déchirée et secouée de toutes parts.

Un lien singulier va se nouer entre trois hommes, un cardinal bénédictin venu d'Irlande qui, à la surprise de tous, deviendra le nouveau pape sous le nom de Clément XV , un écrivain immobilisé par la maladie et un peintre de génie.

Rien ne nous est caché des manoeuvres du conclave, des mystères du gouvernement de l'Église, des rituels du Vatican.

Nous découvrons ce nouveau pape, profondément humain et mystique, hanté par ses origines et l'exigence de sa mission. Moderne et novateur, nous le suivons de la chambre des larmes à ses promenades secrètes sur les quais du Tibre. Nous partageons ses méditations, ses envies, ses réformes. Rome est très présente dans ce roman, on y retrouve les rues et les ruelles, les odeurs, les quais désertés du Tibre et le splendide Pont Saint Ange. On a l'impression d'y être pour ceux qui ont la chance de connaître cette ville fabuleuse. L'histoire est captivante, envoûtante. L'écriture est très belle et dans ce roman Philippe le Guillou nous fait rêver d'un monde différent.

Le Pont des Anges, Philippe le Guillou, éditions Gallimard, 418 pages.

Nos partenaires