Le plan d'eau très zen

08/07/10 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Un plan d'eau, épuré et peu profond, crée une atmosphère aussi sereine qu'un étang ou une piscine naturelle. Gros avantage, il exige peu d'entretien... Les bassins et plans d'eau peu profonds connaissent un succès grandissant, que ce soit dans le jardin ou sur la terrasse.

" Grâce à leurs bords droits et à leur faible profondeur (10 à 30 cm), ils sont nettement plus faciles à entretenir que les étangs plus profonds et aux bords irréguliers, explique Patrice De Cocker, architecte de jardin chez Spazio Verde. Ce type de plan d'eau convient bien à un petit jardin et s'intègre aussi parfaitement dans un jardin contemporain. "

Comment ?

Pour créer un bassin géométrique, il faut creuser la terre avec précision. Mieux vaut aussi prévoir un fond en béton et/ou dans un mélange sable/ciment pour assurer une excellente stabilité. Les parois latérales sont en blocs de béton ou en briques. L'ensemble est ensuite recouvert d'une toile protectrice et d'un film imperméable spécial (en caoutchouc, par exemple ) qu'on tend soigneusement. Les bords sont parachevés à l'aide de pierres ou de profils en bois, en pierre naturelle, en béton décoratif ou en inox. On profite de leur pose pour masquer et encastrer les câbles électriques et les conduites (pompe filtrante, fontaine....).

Où ?

Pour profiter de la présence apaisante d'un bassin, mieux vaut le placer à proximité de la terrasse ou dans un coin du jardin où vous vous installez volontiers. La situation idéale ? La mi-ombre. Le plein soleil favorise le développement des algues. Pas sous un arbre ou un arbuste caduc (ceci afin d'éviter que les feuilles ne tombent dans l'eau). De préférence à un endroit visible depuis la cuisine ou le living.

Les petits plus

Prévoir quelques plantes aquatiques pour camoufler la pompe. Attention à ne pas en mettre trop : il faut que la géométrie du bassin reste bien visible.

Les mini nénuphars sont idéaux, car ils ne sont pas envahissants.

Si le bassin est peu profond, une couche de galets ronds permet de masquer le fond en caoutchouc.

Une eau vive apporte plus de sérénité et de bien-être qu'une eau stagnante. Les petites fontaines et autres jets d'eau classiques font souvent kitsch dans un bassin géométrique. Préférez une cascade ou une fontaine très contemporaine, par exemple en forme de fenêtre, de boîte aux lettres, de boule ou de cube.

Très esthétique : associer deux grands bassins reliés par un bassin rectangulaire étroit.

Combien ça coûte ?

Le placement, par un professionnel, d'un plan d'eau de 5 m sur 60 cm et 20 cm de profondeur coûte environ 3.000 euro (hors TVA). Ce prix comprend la pompe, le filtre, la main-d'oeuvre, les éventuels galets à poser dans le fond, ainsi que la finition des bords extérieurs.

Et l'entretien ?

Empêcher ou combattre la formation des algues à l'aide de tablettes de chlore. Plus écologique, le filtre en pierre de lave combiné à une pompe assainissante qui envoie l'eau du bassin à travers le filtre en circuit fermé. La dernière méthode en date ? Un petit appareil qui émet des ultrasons (inaudibles pour l'homme) dans l'eau et empêche la formation des algues. Extrêmement efficace mais fort cher (environ 1.000 euros).

Les algues se développent plus vite dans un bassin peu profond. Pour contrer cet inconvénient, on peut enterrer le filtre en pierre de lave dans le sol à une profondeur de minimum 1 mètre. L'eau se refroidit alors en circuit fermé.

Un petit aspirateur d'étang s'avère bien pratique pour éliminer les feuilles et le limon.

Nos partenaires