Le parcours de Maurice Béjart devient permanent à Bruxelles

08/04/14 à 11:27 - Mise à jour à 11:27

La Maison Maurice Béjart consacrait il y a peu une exposition sur le parcours du célèbre chorégraphe français. Vu le succès de l'événement, "Maurice Béjart, parcours libre" devient une exposition permanente pour le plus grand plaisir des artistes danseurs. Mais pas seulement.

L'exposition retrace les moments importants de la vie du danseur, né le 1er janvier 1927 à Marseille. Des étapes phares de sa carrière sont ainsi mises en lumière, mais également ses premières années de création, quelque peu méconnues du grand public. Les photographies et autres documents exposés - programmes, affiches, textes, correspondances - illustrent un premier parcours biographique de celui qui a porté ses chaussons pour la première fois à l'âge de 13 ans.

Les années belges

Maurice Béjart a connu son premier succès en Belgique en 1959 avec la création du "Sacre du Printemps". Il collabore cependant dès 1955 à la Radio Télévision Belge (RTB) en y présentant "L'Inconnu", "Voyage au coeur d'un enfant" ou encore "Voilà l'homme". Deux ans plus tard, la RTB lui commande la réalisation du ballet "Pulcinella" de Stravinsky et en 1958 "Orphée" sur une musique de Pierre Henry.

Des images étonnantes

La première grande création du chorégraphe, "Symphonie pour un homme seul", est réactualisée à travers des écrits (programmes, correspondances, ...), mais également des dessins des premiers mouvements ainsi que des photographies originales du photographe Robert Kayaert. On y voit notamment Béjart aux côtés de Tania Bari.

L'Inde façon Béjart

Cette exposition a été créée dans le cadre du 5e anniversaire de la Maison Maurice Béjart, mais également de celui commémorant la disparition du chorégraphe (22 novembre 2007). Elle adressait également un petit clin d'oeil au festival Europalia Inde avec le ballet "Bhakti", créé au festival d'Avignon en 1968. Cette oeuvre est centrée sur la vie des trois personnes de la trinité hindoue - Rama, Krishna et Shiva. Photograhies et projection de ce ballet font l'essentiel de cette partie consacrée à "Bhakti".

Hommage à Molière

Son spectacle "Le Molière imaginaire", mêlant danse et théâtre, nous rappelle à quel point le chorégraphe admirait l'homme de théâtre. C'est d'ailleurs en hommage à Jean-Baptiste Poquelin, dont la femme s'appelait Armande Béjart, que Maurice-Jean Berger choisit le patronyme célèbre comme nom de scène. Dans ce dernier volet de l'exposition, le visiteur découvrira des dessins originaux des costumes de la création, des maquettes de décors, des textes et des photographies.

"Parcours libre", présente également les photographies du Belge William Dupont, qui a suivi Béjart dès 1969 à Bruxelles et dans toute l'Europe.

Béjart, Parcours libre, Maison Maurice Béjart 49, rue de la Fourche 1000 Bruxelles 02/347.44.68 www.maisonbejarthuis.be Ouvert tous les jours (sauf le lundi) de 14h à 18h. Tarif unique: 5?

Nos partenaires