Le monde des invisibles de Stef Penney

08/04/13 à 11:20 - Mise à jour à 11:20

Ray Lovell, détective de son état, s'interroge : que fait-il dans cette chambre d'hôpital ? A-t-il été victime d'un envoûtement, d'un empoisonnement...Mystère !

Quelque temps auparavant, Léon Wood, un gitan, est venu frapper à sa porte avec une étrange requête : retrouver sa fille Rose disparue depuis déjà sept ans déjà. Il ne l'a plus vue depuis son union avec le beau Yvo Janko. Les mariages gitans sont généralement arrangés et permettent de créer des alliances entre les familles ou les clans.

Encore plus mystérieux, Rose Wood, aurait pris la fuite après avoir donné naissance à Christo, un petit garçon atteint d'une étrange maladie. Un mal incurable qui ne se transmet qu' aux hommes du clan. Rose semble s'être évaporée et sa belle-famille se réfugie dans un profond mutisme.

Léon Wood ne s'est pas adressé à Lovell sans raison car il fait partie du monde des gens du voyage. Son père était gitan, sa mère une gadgé. Il a ainsi accès à ce monde qui répond à des règles et des traditions très particulières.

Ce livre nous plonge au coeur d'une communauté qui nous est étrangère et nous permet de comprendre certaines de ses coutumes. Nous nous trouvons constamment entre tradition et modernité. Lors d'un enterrement, le corps est vêtu d'un costume mis à l'envers, faire un compliment sur la beauté d'un enfant attire le mauvais oeil, la vaisselle se fait dans une bassine à l'extérieur car cette eau est impure etc. Le contact avec des non-Roms (les Gadjé) est perçu comme une " souillure " potentielle.

Stef Penney nous livre ici un magnifique roman plein de rebondissements, d'histoires qui s'entrecroisent et nous fait découvrir un univers qui nous attire et nous intrigue. Le mystère nous tient en haleine et reste entier jusqu'à la fin de cette saga familiale étonnante.

A lire sans hésiter.

Le monde des invisibles de Stef Penney, éditions Belfond, 466 pages.

Nos partenaires