La mort à marée basse de Pieter Aspe

22/12/10 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Pieter Aspe bien connu des lecteurs néerlandophones a déjà écrit 27 livres narrant les aventures de l'inspecteur Van In. Il en est à son opus 7 dans la version française éditée aux éditions Albin Michel.

Cette série remporte un grand succès avec des hauts et des bas mais l'inspecteur et sa ville ont un charme certain. Nous déambulons avec lui dans les rues d'une certaine Bruges débarrassée de ses trop nombreux touristes pour découvrir des endroits inconnus du grand public tel le Vette Vispoort (l'impasse du poisson gras) ou encore le café de " l'estaminet " véritable quartier général de Van In et de son équipe. Van In abuse un peu, beaucoup, passionnément de la Duvel, bière diabolique qui a le don de lui rendre les idées claires. Avec ses méthodes de recherche parfois bizarroïdes, il n'évite pas les ennuis avec sa hiérarchie mais son ingéniosité lui permet toujours d'aboutir. Ici tout commence par une sordide affaire de viol suivie de près d'un meurtre peu ordinaire : le cadavre d'un homme enterré jusqu'au cou a été retrouvé sur la plage de Zeebrugge et certains notables semblent impliqués. Mais il vaut mieux ne pas raconter un roman policier, cela gâche tout ! Même si " la mort à marée basse " est loin d'être le meilleur de la série et semble un peu bâclé, j'ai passé un bon moment sans plus.

" La mort à marée basse " de Pieter Aspe, Editions Albin Michel, 304 pages

Nos partenaires