'La grosse' de Françoise Lefèvre

11/07/12 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Un récit court, mais intense sur le paraître, la méchanceté, la cruauté, la beauté du coeur et la douleur. Ce petit livre est magnifique, poétique et sensuel.

Céline Rabouillot est une garde-barrière sortant de l'ordinaire. Elle lit des livres, parle trois langues, a un véritable don avec les enfants. Elle accompagne avec amour les derniers moments d' un homme âgé qui a aimé les abeilles, la bonne chère et les grands crus de Bourgogne. C'est une femme merveilleuse, mais elle a un défaut. Elle est grosse, carrément obèse et ses manières, ses habitudes dérangent les "autres".

Une vie toute petite, humble avec un physique inacceptable pour tous ceux qui se moquent d'elle au village. Elle traîne son corps, elle le cache en jetant sur ses épaules un châle de soie noire à grandes fleurs qui éclatent comme des coquelicots. Alors le boucher et les autres ricanent dans son dos. Ils ne la connaissent pas mais ils savent qu'ils ne l'aiment pas.

Ce petit livre est magnifique, poétique, sensuel. C'est un récit court mais intense sur le paraître, la méchanceté, la cruauté, la beauté du coeur et la douleur. Françoise Lefèvre nous emmène dans un univers de sensations qui ne nous laisseront pas intacts. En refermant le livre on a peur d'être ou de devenir comme " les autres ". A méditer !

La grosse de Françoise Lefèvre, éditions Actes Sud, Babel, 107 pages.

Nos partenaires