La blette, légume oublié et retrouvé

24/09/14 à 08:08 - Mise à jour à 08:08

Si la blette (ou bette) est tombée dans un relatif oubli, elle le doit peut-être à sa cousine plus célèbre, la betterave. Vous pensiez que les blettes servaient à nourrir le bétail ? Oui, mais pas seulement ! La blette mérite d'être pleinement (re)découverte. Ce sont ses feuilles et ses tiges, dodues et savoureuses, que l'on consomme, et non le tubercule.

La blette, légume oublié et retrouvé

La blette (ou bette) ressemble au chou chinois (le paksoi). Elle présente la même tige croquante et le même feuillage oblong et généreux. Mais sa saveur est fort différente, plus fraîche et croustillante, plus terrienne et profonde. On en trouve deux variétés sur le marché : les blettes à tiges blanches et les blettes à tiges rouges.

Les acheter

Les blettes doivent être fraîches et brillantes au regard, et leur feuillage bien droit. Le dessous des tiges doit présenter des entailles régulières.

Les conserver

Cuisinez les blettes sans tarder, car ce légume très riche en eau perd rapidement de son goût et de sa fraîcheur. C'est sans doute une des raisons de sa faible popularité jadis : il fallait souvent compter deux ou trois jours avant qu'elles arrivent en cuisine. Conservez-les pendant deux jours maximum, enveloppées dans du film alimentaire et stockées dans le tiroir aux légumes du réfrigérateur.

Les cuisiner

En salade, les feuilles de blettes peuvent se consommer crues. Tous les plats qui font intervenir les épinards leur conviennent, mais comptez un peu plus de temps de cuisson pour que les tiges soient tendres. Le volume se réduit à environ un tiers. Emincez les tiges de blettes, puis sautez-les à la poêle dans un peu de beurre ou d'huile. Bon à savoir : les feuilles et/ou tiges se prêtent parfaitement à la préparation de quiches, de sauces pour napper les pâtes ou d'omelettes. Côté épices, une touche de noix de muscade fraîchement râpée relève idéalement la saveur des blettes.

Stoemp de blettes (2 pers.)

On peut préparer du stoemp avec la quasi totalité des légumes d'hiver : poireaux, carottes, potiron, blettes, chou-fleur, chou vert, brocolis... On le sert traditionnellement avec des saucisses, mais il peut aussi s'agir de spare ribs, de spiringues de porc, d'épaule d'agneau ou même de cuisses de poulet dorées et croquantes.

Ingrédients

  • 1 botte de blettes, dont vous aurez émincé en lamelles les tiges et les feuilles
  • 150 g de pommes de terre (cuites à l'eau)
  • 100 g de lardons
  • 1/4 dl de lait
  • 50 g de beurre
  • sel et poivre

Cuisez les tiges de blettes al dente dans un grand volume d'eau bouillante salée. Blanchissez les feuilles. Egouttez le tout, passez les blettes sous un jet d'eau froide, puis égouttez-les à nouveau.

Faites dorer les lardons sans ajout de matière grasse. Egouttez-les sur du papier essuie-tout.
Ecrasez soigneusement les pommes de terre à la fourchette, incorporez le lait et remuez bien. Ajoutez le beurre et travaillez la masse en purée lisse et moelleuse.
Incorporez les blettes et les lardons à la purée, salez et poivrez.
Servez le stoemp dans sa casserole.

Nos partenaires