La ballade de Lila K de Blandine Le Callet

15/10/10 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Mais qui est donc Lila K ? Cette jeune femme qui nous parle à la première personne a été violemment arrachée à sa mère dans sa prime enfance. C'est son seul souvenir, le regard de sa mère au moment de l'adieu car l'amnésie a emporté tout le reste.

Envoyée dans une maison d'éducation appelée tout simplement " le centre ", Lila va devoir tout réapprendre, lutter contre ses traumatismes, canaliser ses émotions. Insoumise, elle n'entrera jamais dans le cadre bien établi de cette société qui veut en faire une petite machine à penser comme les autres. Intelligente, rebelle et surdouée, Lila sera aidée par le docteur Kauffman, personnage atypique et sympathique qui va doucement l'aider à découvrir le monde tel qu'il est et a été. Un véritable suspense s'installe.

Par petites touches nous découvrons que l'histoire se passe dans un futur plus ou moins proche où les hommes sont surveillés en permanence par des caméras, où l'hygiène et la sexualité sont sous contrôle, où le rêve et l'espoir ont disparus au profit de la pensée unique. L'homme a perdu toute initiative, c'est la commission de contrôle qui gère ! Grâce au fragile souvenir d'une robe rouge flottant dans le vent, au regard plein d'amour de sa mère, Lila va nous conduire avec beaucoup de sensibilité sur les chemins de sa vérité.

Blandine le Callet nous emmène avec beaucoup de talent dans cet univers étrange et nous apprend beaucoup sur la force de la résilience.

La ballade de Lila K de Blandine Le Callet. Stock, 394 p

Nos partenaires