J'ai testé : Bruxelles en vieux tram touristique

09/06/16 à 08:20 - Mise à jour à 08:20

Embarquez à bord d'un tram historique, en compagnie d'un guide, pour découvrir une foule d'anecdotes sur la capitale !

Ding, ding ! Il est 10 h en ce beau dimanche Avec mon mari Bruno et nos enfants Lucie et Audran, nous montons à bord d'un magnifique tram de 1935, sorti du musée pour l'occasion. En uniforme, notre guide Fabien nous explique brièvement l'histoire des enceintes de Bruxelles et le trajet que nous effectuerons. Et de préciser que notre tramway devra s'insérer sur les lignes au gré du trafic des trams réguliers.

Sur la trace de Léopold II

Conduit par Jean-Pierre, le tram démarre du musée, dans la vallée de la Woluwe. C'est parti pour 40 kilomètres de parcours au son de la cloche du tram, du compresseur et de la voix de notre guide passionné et passionnant. "L'avenue de Tervuren a été construite pour relier les deux sites de l'exposition universelle de 1897, à savoir le Cinquantenaire et la section coloniale africaine à Tervuren. Une avenue que le roi Léopold II souhaitait majestueuse..." Nous arrivons sur la grande ceinture, au rond-point Saint-Michel, rebaptisé square Maréchal Montgomery après la Seconde Guerre mondiale. Ici, Fabien nous raconte un bout d'histoire du Cinquantenaire puis de l'artiste Constantin Meunier dont on aperçoit le buste. Quelques rails plus loin, nous croisons l'avenue Louise dont le nom fait référence à la fille aînée de Léopold II. Après une brève explication sur l'Art nouveau nous voilà place Stéphanie, du nom de la seconde fille du roi bâtisseur.

Edifices et clichés

De temps à autre, Michel, le collègue de Fabien descend du tram pour manoeuvrer le changement d'aiguillage. Et les monuments historiques défilent sous les yeux curieux des vingt-trois passagers de tous âges que nous sommes : Palais de Justice, Eglise Notre-Dame du Sablon, Palais royal, Colonne du Congrès, Botanique... Alors que les piétons admirent, voire photographient, notre tram d'époque, nous avançons vers le nord de la ville. Au fil du parcours, notre guide et son collègue ne manquent pas de nous montrer des cartes et photos d'époque de lieux que nous longeons comme, par exemple, un cliché de l'ancienne gare du Nord.

D'Annie Cordy à René Magritte

Fabien nous dévoile aussi des petits coins cachés ou anecdotiques de la capitale comme la gare royale privée ou encore la rue de Molenbeek qui a vu naître Annie Cordy. Sans oublier de pousser la chansonnette bien sûr, comme à d'autres occasions d'ailleurs durant le parcours, pour le plus grand plaisir des enfants ! Le tram emprunte aussi la rue Jules Lahaye depuis laquelle on aperçoit la rue Esseghem. "C'est là que le peintre René Magritte a habité, entre 1930 et 1954, et réalisé la plus grande partie de son oeuvre." Après un passage commenté devant le site Horta de l'hôpital Brugmann, nous arrivons au Heysel où nous descendons du tram pour un pique-nique avec vue sur l'Atomium. N'oubliez donc pas d'emmener vos sandwiches !

La zone maritime

On redémarre en direction de Jette où le guide pointe du doigt la grotte Notre-Dame de Lourdes. Au loin... C'est qu'en tram on ne peut pas s'approcher au plus près des lieux désirés. Néanmoins, nous avons la chance d'emprunter des tronçons délaissés par les bus touristiques et d'ainsi découvrir des quartiers moins connus. Comme celui, à Molenbeek, qui a vu grandir Jacques Brel : on passe dans le boulevard Belgica, devant la maison qu'il a habitée de ses 6 à 12 ans, devant l'église de sa communion, avec en arrière-plan son école...

La balade se poursuit dans la zone maritime de Bruxelles avant de passer, quelques minutes et explications plus tard, par la place Flagey dominée par l'ancien Institut national de radiodiffusion. Après quatre heures de promenade sur rails, nous voici de retour au musée du tram dans lequel nous flânerons encore un petit moment entre ces véhicules chargés d'histoire...

Infos: Brussels Tourist Tramway. Tous les dimanches d'avril à septembre. Départ à 10 h au Musée du Tram, avenue de Tervuren 364B, Woluwe-Saint-Pierre. Prix : 20 €; enfants de 6 à 11 ans: 15 €. Infos : www.trammuseumbrussels.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos