Gaspillage alimentaire: et si on réorganisait le frigo?

03/04/13 à 14:41 - Mise à jour à 14:41

Chaque Belge gaspille en moyenne 15 à 20 kilos de nourriture chaque année. Quelques conseils simples permettent pourtant de diminuer fortement ce gaspillage. Avec, à la clé, un beau geste pour l'environnement... et le portefeuille !

Bizarre : alors qu'il n'arrête pas de se plaindre du coût de la vie, le Belge moyen jette directement à la poubelle, chaque année, environ 175? de produits alimentaires. Vous ne pensez pas être dans ce cas ? Pas si sûr : en y réfléchissant bien, nous évacuons presque tous, chaque semaine, des produits que nous estimons - parfois à tort - périmés, peu appétissants, ramollis ou desséchés. Qui n'a jamais vidé dans l'évier cette bouteille d'eau pétillante désormais plate, ou bazardé à la poubelle cette vieille tranche de jambon décolorée ? Pourtant, il est très facile de diminuer le gaspillage alimentaire, moyennant quelques petits trucs et astuces à mettre en pratique avant de faire les courses ou après les repas. Des gestes simples, mais efficaces !

  • Actualisez votre liste des courses: c'est bien connu, pour limiter au maximum les achats inutiles/impulsifs au supermarché, mieux vaut réaliser préalablement une liste des produits à acheter (en calculant la quantité nécessaire) et s'y tenir. Mais lors de sa rédaction, pensez-vous systématiquement à faire l'inventaire de votre frigo ou de votre garde-manger ? Un réflexe tout bête qui vous évitera, une fois devant les rayons, de vous demander s'il vous reste encore assez de lait pour confectionner votre purée... Cela vous inspirera également des idées de menus à partir des aliments dont vous disposez déjà : le poireau et les carottes qu'il vous reste dans le bac à légumes, quoique légèrement fanés, conviendront parfaitement pour un pot-au-feu !
  • Considérez correctement les dates de péremption: ce n'est pas nécessairement parce qu'un produit a dépassé sa date de validité qu'il n'est plus propre à être consommé. Les mentions " à consommer de préférence avant le... " ne signifient en réalité pas grand-chose : des pâtes resteront comestibles des années après la date de péremption indiquée sur leur paquet. D'autres produits (biscuits, chocolat) risquent, une fois la date passée, de pâlir ou ramollir mais demeureront généralement consommables un temps plus ou moins long.
    Il convient par contre de faire davantage attention aux mentions " à consommer jusqu'au " : pas question de consommer une viande, un poisson ou tout autre produit frais ayant dépassé cette date. Une exception, toutefois : les yaourts et fromages pasteurisés, qui peuvent encore se conserver plusieurs jours (voire, dans les cas des yaourts, parfois plusieurs semaines).
  • Les anciens d'abord: organisez votre frigo et votre garde-manger suivant les dates de péremption. Plutôt que d'enfourner pêle-mêle vos achats dans les armoires ou le frigidaire en repoussant les vieux produits tout au fond, faites comme dans les rayons du supermarché : placez les produits à consommer rapidement le plus en vue possible, sur le devant des étagères. Pour les produits frais, la règle doit être celle du " premier entré, premier sorti ". Cette technique permet aussi d'éviter de se retrouver avec des produits " oubliés ", pourrissant dans un coin et contaminant l'ensemble des autres aliments...
  • Dites adieu à l'alu et aux récipients opaques: pour conserver vos restes, préférez les " films fraîcheur " en plastique ou, mieux, les récipients transparents fermés hermétiquement. De cette sorte, en ouvrant le frigo, vous aurez directement un aperçu de ce qu'il contient et des aliments à consommer en priorité. Rien ne vous empêche, toujours dans une optique de clarté, de mentionner sur les emballages/récipients la date d'ouverture ou de cuisson des produits. Par ailleurs, ne conservez jamais un aliment dans une boîte de conserve ouverte : le produit s'y oxydera très rapidement !
  • Congelez... en petites quantités: votre paquet de viande ou de poisson sera bientôt périmé ? Aucun soucis, il est toujours possible de le congeler dans son emballage d'origine (s'il est hermétique). Ceci dit, il est encore plus pratique de le diviser en petites portions, placées dans des sacs de congélation individuels : dans le futur, cela vous permettra d'utiliser uniquement la quantité dont vous avez besoin, sans devoir nécessairement décongeler la totalité du produit...
  • Vérifiez vos emplois du temps avant de faire les courses/les repas: le soufflé au fromage est prêt, vous avez fait à souper pour trois. Manque de chance, vous aviez oublié que le petit dernier, qui vit encore à la maison, se rendait à une soirée d'anniversaire et que votre conjoint(e) se contentera d'une simple tartine, car il avait un plantureux repas d'affaire ce midi. Les deux tiers du soufflé prendront donc la direction de la poubelle. Un gaspillage qui aurait pu facilement être évité si chacun avait inscrit son emploi du temps sur le calendrier de la cuisine...
  • Immangeable? Direction le compost ! La sécurité alimentaire reste une priorité : si un aliment ne vous inspire absolument pas (aspect anormal, odeur rebutante...), ne prenez aucun risque et n'allez pas le consommer. Ceci dit, quand il s'agit de légumes ou de végétaux, plutôt que de les envoyer à la poubelle, pourquoi ne pas les mettre au compost ?

Nos partenaires